créer un blog
Vivez heureux

Description :

.Nouveau Monde



Leçon

 
CETTE HISTOIRE EST L'UNE DES PLUS BELLES LEÇONS DE VIE...

Un médecin est entré ......à l'hôpital dans la hâte après avoir été appelé pour une chirurgie urgente. Il a répondu à l'appel, a changé dès que possible ses vêtements et est allé directement au bloc de chirurgie. Là, Il trouve le père du garçon qui fait des va-et-vient dans le hall. En voyant le médecin arriver, le papa hurla : « Pourquoi avez-vous pris tout ce temps pour venir ? Vous ne savez pas que la vie de mon fils est en danger ? Vous n'avez pas le sens des responsabilités » ?

Le médecin sourit et dit : « Je suis désolé, je n'étais pas dans l'hôpital et je suis venu le plus rapidement possible après avoir reçu l'appel…… Et maintenant, je souhaite que vous vous calmez pour que je puisse faire mon travail »

« Me calmer ? et si c’était votre fils vous calmeriez vous ? Si votre propre fils meurt maintenant que feriez vous » ? dit le père avec colère
Le médecin souri encore et répondit : « Je dirai.. De la poussière nous sommes venus eten poussière nous retournerons, béni soit le nom de Dieu. Les médecins ne peuvent pas prolonger des vies. Allez et intercédez pour votre fils, nous ferons de notre mieux par la grâce de Dieu »

« Donner conseil quand nous ne sommes pas concernés c’est si facile » Murmura le père.

La chirurgie a pris quelques heures après lesquelles le médecin sorti heureux, « Merci Dieu ! Votre fils est épargné, Si vous avez n'importe quelle questions, demandez à l'infirmière ! »
« Pourquoi est-il si arrogant ? Il ne pouvait pas attendre quelques minutes pour que je me renseigne sur l'état de mon fils » A Commenté le père en voyant l'infirmière après que le médecin soit parti.

L'infirmière répondit, les larmes.. descendant son visage : « Son fils est mort hier dans un accident de route, il était a l'enterrement quand nous l'avons appelé pour la chirurgie de votre fils. Et maintenant qu'il a épargné la vie de votre fils, il est parti courir pour finir l'enterrement de son fils ».

Ne JAMAIS JUGER PERSONNE parce que vous ne savez pas ce qu'elle traverse en ce moment.
Crée le 07-02-2012       Ajouter un commentaire - Commentaires (0)  

N'abandonnejamais...

« Prends courage et tiens bon » [Josué 1:6, La Bible]

Aujourd’hui, je souhaite vous parler de Nick Vujicic, un homme exceptionnel ! Vous allez comprendre pourquoi…

Ce jeune de 29 ans est atteint d’une maladie très rare appelée « Tetra-amelia ». Il est venu au monde sans bras, ni jambes. Originaire de Melbourne -en Australie- , Nick est le premier né d’une famille serbe; son père est pasteur et sa mère infirmière.

Il nous raconte comment il a fait de son handicap une force ! « Je m’appelle Nick Vujicic et je rends gloire à Dieu pour la manière dont Il utilise mon témoignage pour toucher des milliers de c½urs dans le monde entier ! Je suis né sans membres et les médecins ne savaient pas d’où venait cet handicap. [...] Mes parents étaient très inquiets et se demandaient quel serait mon avenir. Dieu leur a donné la force, la sagesse et le courage nécessaire. [...] J’ai dû faire face à bien des difficultés et des obstacles. «

Durant son enfance, il pense mettre fin à ses jours, tellement l’épreuve est écrasante. Mais, à l’âge de 15 ans, il trouve enfin la paix intérieure, grâce à Dieu. Il comprend que sa vie peut être un puissant témoignage de réconfort et d’espoir. Sa persévérance et son intense désir de vivre, lui permettent d’être diplômé de l’enseignement supérieur à l’âge de 21 ans, avec une double qualification en comptabilité et planification financière.

Aujourd’hui, Nick est prédicateur et un grand conférencier en coaching motivationnel. Depuis ces 19 ans, il a déjà parcouru plus de 20 pays et rencontré un peu plus de 2 millions de personnes dans le monde entier, pour parler de sa joie de vivre. « J’ai beaucoup de rêves et je me suis fixé beaucoup de buts à atteindre dans ma vie ! » Il est aussi le directeur de Life Without Limbs -Une vie sans membres- , un organisme à but non lucratif chrétien dédié aux handicapés. En 2010, son livre « Life Without limits » – Une vie sans limite- est publié. Et depuis août 2011, Nick est fiançé à date Kanae, son amie de longue date.

« La plus grande bénédiction que je n’ai jamais reçu, après la vie, le salut, et ma relation avec Dieu : c’est Kanae » [Nick Vujicic]

Voilà un témoignage bouleversant, qui nous encourage à ne jamais abandonner. En optant pour une attitude positive envers nos « handicaps », nous parvenons à prendre de l’altitude face eux !

Je vous laisse retrouver Vick dans cette petite vidéo, très poignante, qui m’émeut beaucoup.

 http://www.youtube.com/watch?v=8p6lKagA6Uc&feature=player_embedded

Crée le 02-12-2011       Ajouter un commentaire - Commentaires (0)  

Le prof et ses cailloux

Un jour, un vieux professeur de l'École nationale d'administration publique (ÉNAP) fut engagé pour donner une formation sur La planification efficace de son temps à un groupe d'une quinzaine de dirigeants de grosses compagnies nord-américaines. Ce cours constituait l'un des cinq ateliers de leur journée de formation. Le vieux prof n'avait donc qu'une heure pour "passer sa matière". Debout, devant ce groupe d'élite (qui était prêt à noter tout ce que l'expert allait enseigner), le vieux prof les regarda un par un, lentement, puis leur dit :

"Nous allons réaliser une expérience".

De dessous la table qui le séparait de ses élèves, le vieux prof sortit un immense pot Mason d'un gallon (pot de verre de plus de 4 litres) qu'il posa délicatement en face de lui. Ensuite, il sortit environ une douzaine de cailloux à peu près gros comme des balles de tennis et les plaça délicatement, un par un, dans le grand pot. Lorsque le pot fut rempli jusqu'au bord et qu'il fut impossible d'y ajouter un caillou de plus, il leva lentement les yeux vers ses élèves et leur demanda :

"Est-ce que ce pot est plein?".

Tous répondirent : "Oui".

Il attendit quelques secondes et ajouta :

"Vraiment?".

Alors, il se pencha de nouveau et sortit de sous la table un récipient rempli de gravier. Avec minutie, il versa ce gravier sur les gros cailloux puis brassa légèrement le pot. Les morceaux de gravier s'infiltrèrent entre les cailloux... jusqu'au fond du pot. Le vieux prof leva à nouveau les yeux vers son auditoire et redemanda :

"Est-ce que ce pot est plein?".

Cette fois, ses brillants élèves commençaient à comprendre son manège. L'un d'eux répondit:

"Probablement pas!".

"Bien!" répondit le vieux prof.

cailloux.jpgIl se pencha de nouveau et cette fois, sortit de sous la table une chaudière de sable. Avec attention, il versa le sable dans le pot. Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le gravier. Encore une fois, il demanda :

"Est-ce que ce pot est plein?".

Cette fois, sans hésiter et en choeur, les brillants élèves répondirent :

"Non!".

"Bien!" répondit le vieux prof.

Et comme s'y attendaient ses prestigieux élèves, il prit le pichet d'eau qui était sur la table et remplit le pot jusqu'à ras bord. Le vieux prof leva alors les yeux vers son groupe et demanda :

"Quelle grande vérité nous démontre cette expérience?"

Pas fou, le plus audacieux des élèves, songeant au sujet de ce cours, répondit :

"Cela démontre que même lorsque l'on croit que notre agenda est complètement rempli, si on le veut vraiment, on peut y ajouter plus de rendez-vous, plus de choses à faire".

"Non" répondit le vieux prof. "Ce n'est pas cela. La grande vérité que nous démontre cette expérience est la suivante : si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais les faire entrer tous, ensuite". Il y eut un profond silence, chacun prenant conscience de l'évidence de ces propos. Le vieux prof leur dit alors :

"Quels sont les gros cailloux dans votre vie? Votre santé? Votre famille? Vos ami(e)s? Réaliser vos rêves? Faire ce que vous aimez? Apprendre? Défendre une cause? Relaxer? Prendre le temps...? Ou... toute autre chose? Ce qu'il faut retenir, c'est l'importance de mettre ses GROS CAILLOUX en premier dans sa vie, sinon on risque de ne pas réussir...sa vie. Si on donne priorité aux peccadilles (le gravier, le sable), on remplira sa vie de peccadilles et on n'aura plus suffisamment de temps précieux à consacrer aux éléments importants de sa vie. Alors, n'oubliez pas de vous poser à vous-même la question :

"Quels sont les GROS CAILLOUX dans ma vie?" Ensuite, mettez-les en premier dans votre pot (vie)" .

D'un geste amical de la main, le vieux professeur salua son auditoire et lentement quitta la salle.

Auteur inconnu

Crée le 24-11-2011       Ajouter un commentaire - Commentaires (0)  

La cythare du bonheur

 

C’était un homme droit et sincère qui cherchait le chemin du bonheur et de la vérité. Il alla un jour trouver un vénérable maître soufi dont on lui avait assuré qu’il pourrait les lui indiquer. Celui-ci l’accueillit aimablement devant sa tente et, après lui avoir servi le thé à la menthe, lui révéla l’itinéraire tant attendu :





« C’est loin d’ici, certes, mais tu ne peux te tromper, au c½ur du village que je t’ai décrit, tu trouveras trois échoppes. Là te sera révélé le secret du bonheur et de la vérité. »




La route fut longue. Le chercheur d’absolu passa maints cols et rivières. Jusqu’à ce qu’il arrive en vue du village dont son c½ur lui dit très fort :



« C’est là le lieu ! Oui, c’est là ! »





Hélas ! Dans chacune des trois boutiques il ne trouva comme marchandises que rouleaux de fils de fer dans l’une, morceaux de bois dans l’autre et pièces éparses de métal dans le troisième. Fatigué et découragé, il sortit du village pour trouver quelque repos dans une clairière voisine. La nuit venait de tomber. La lune remplissait la clairière d’une douce lumière. Lorsque tout à coup se fit entendre une mélodie sublime.




De quel instrument provenait-elle donc ? Il se dressa tout net et avança en direction du musicien. Lorsque, stupéfait, il découvrit que l’instrument céleste était une cithare faite de morceaux de bois, des pièces de métal et des fils d’acier qu’il venait de voir en vente dans les trois échoppes du village. A cet instant, il connut l’éveil.



Il comprit que le bonheur est fait de la synthèse de tout ce qui nous est déjà donné,



et que notre tâche est d’assembler tous ces éléments dans l’harmonie.



Conte Soufi
Crée le 21-11-2011       Ajouter un commentaire - Commentaires (0)  

Pourquoi le ciel est loin ?

 

Pourquoi le ciel est loin ?

Au temps jadis de jadis, le ciel était à portée de nos mains, et c’était quelque chose de merveilleux. En effet, les hommes n’avaient pas besoin de travailler pour se nourrir. Quand ils avaient faim, ils attrapaient un petit bout de ciel et ils le mangeaient.

Mais un jour, le ciel se fâcha car les hommes ne le respectaient plus. Ils se coupaient souvent de grands morceaux de nuage ou de Lune qu’ils ne finissaient même pas et qu’ils jetaient aux ordures.

Le ciel les avertit : s’ils continuaient à le gaspiller, il s’en irait !

Les hommes, un peu impressionnés, lui prêtèrent à nouveau attention. Mais les années passèrent et l’avertissement du ciel ne fut plus qu’une lointaine parole.

Un jour, une femme vorace se coupa un énorme morceau de ciel. Elle en mangea toute la journée, mais elle ne parvint pas à le terminer. Elle appela son mari, mais il ne put pas le finir lui non plus. Elle appela alors toutes ses amies et tous les villageois, mais rien n’y fit… En désespoir de cause, ils jetèrent discrètement ce qu’il en restait aux ordures.

Or, le ciel avait tout vu et sa colère était sans pareille. Il s’éleva aussitôt très haut, très haut, très haut…et il disparut à la vue des hommes.

C’est depuis ce temps que les hommes doivent cultiver le sol et travailler pour se nourrir !

                                (D’après un conte africain)

 

Modifié le 17-11-2011       Ajouter un commentaire - Commentaires (1)  

Les yeux de l'Amour




Une fille aveugle se détestait à cause de son handicap.Elle haïssait tout le monde sauf un garçon qui était son ami.
Il était toujours là pour elle.
Un jour, elle lui dit « Si seulement je pouvais voir le monde, je me marierais avec toi. »Un jour, un donneur anonyme lui fit don de ses yeux et elle fut opérée.Quand les bandages furent enlevés, elle pouvait tout voir, ainsi que son ami.
Il lui dit, «Maintenant que tu peux voir le monde, veux-tu m'épouser ? »
La fille le regarda et constata qu'il était aussi aveugle. La vue de ses paupières fermées la bouleversa. Elle ne s'attendait pas à ça. La pensée de le voir ainsi pour le reste de sa vie ne lui plut pas et elle refusa de l'épouser.
Il quitta l'hôpital et se fit conduire chez ses parents.
Quelques jours plus tard, le médecin lui demanda :Mais où est votre si gentil ami qui vous a offert ses yeux par amour ?
Alors, ses yeux se mirent à pleurer....
Combien de fois, oublions-nous de voir, même avec nos yeux, la puissance d'un geste d'amour ?

Crée le 16-11-2011       Ajouter un commentaire - Commentaires (0)  




Blogs de même catégorie







BLOGGEZ ©2013 - Adviewer