créer un blog
Actu Santé

Description :

ActuSanté c'est LE blog santé: sexualité, bien-être, contraception ou dépendance,vous trouverez une multitude d'informations sur les astuces santé.



Cette année pour la Saint Valentin...

Cette anne pour la Saint Valentin, euroClinix communique sur l'impuissance et tente de ddramatiser cette fte des amoureux devenue trs commerciale en rappelant l'intrt d'une sexualit panouie. En savoir plus sur: http://france.euroclinix.net

Vers des paquets "neutres" de cigarettes ?

Dernirement, on a pu lire dans la presse une des propositions de la Ministre de la Sant concernant l’industrie du tabac, savoir faire en sorte que les paquets de cigarettes soient neutres et ne sduisent plus les consommateurs par leur aspect visuel.

Marisol Touraine souhaite en effet se battre au niveau europen pour imposer des paquets o seuls le logo et le nom de la marque seraient prsents, en tout petit, parmi des messages de prvention. Cette proposition est une rclamation des associations anti-tabac depuis quelques annes, et est d’actualit puisque l’Australie vient de faire passer une loi qui sera applique en Dcembre et qui imposera aux marques de cigarettes de proposer des paquets neutres verdtres avec uniquement le logo.

Le but de cette dmarche est d’viter toute forme de marketing, qui peut attirer les jeunes car les paquets paraissent styls , sduisants. La raction de l’industrie du tabac ne s’est pas fait attendre. Ils contestent cette mthode sur laquelle aucune tude n’a t faite, puisque la loi australienne n’a pas encore t applique.

Une autre mesure est tudie, celle de demander aux buralistes de cacher les paquets de tabac sous leurs comptoirs, sans les mettre en avant sur des prsentoirs. Ceux-ci contestent eux-aussi l’annonce de Mme Touraine, prtextant que cette mesure pourrait dvelopper l’activit des vendeurs de contrefaons, car les paquets neutres seront plus simples imiter.

Il faut savoir que les paquets de cigarettes ont fortement volus depuis les annes 2000. En 2001 tait passe la loi imposant des messages prventifs sur la cigarette, suivie en 2011 d’images dcourageantes et prventives. Concernant le prix du paquet, celui-ci est pass de 3,20 au dbut des annes 2000 5,70 en 2012.

Je bois donc je suis ?



C’est connu, l’abus d’alcool est dangereux pour la sant. En revanche, ce que les gens ignorent, c’est que l’alcool pourrait galement avoir des effets positifs sur la perception de notre image. Ainsi, plus on boit, plus on serait beau.

C’est du moins la conclusion des chercheurs de l’Universit de Paris-Descartes et de l’Universit d’Etat de l’Ohio . Lors d’une tude exprimentale, une vingtaine de consommateurs taient invits noter leur capital sduction selon leur taux d’alcoolmie. Ainsi les chercheurs ont trouv que plus les personnes avaient un taux d’alcoolmie lev, et plus elles se sentaient attirantes ou sduisantes.

De la mme manire un tude parallle, opposant deux groupes l’un ayant bu de l’alcool sans le savoir et l’autre pensant avoir bu de l’alcool sans jamais n’en avoir consomm, a t trs rvlatrice. Rsultats: ceux qui avaient bu de l’alcool sans le savoir, ne se considraient pas plus sduisants que les autres, tandis que ceux qui taient convaincu d’avoir bu se sentaient subitement plus attirant.

Conclusion des chercheurs: boire de l’alcool donnerait plus confiance en soi, et rendrait ainsi plus beau. Dans les murs, les personnes qui boivent sont ainsi dpeintes comme riches et sduisantes.

La vue des Français continue de baisser

Myopie, presbytie, vision de prs, de loin, astigmatisme… Les troubles ne font qu’augmenter anne aprs anne, nous apprend le baromtre de la sant visuelle publi par l’Association nationale pour l’amlioration de la vue (Asnav).

L’enqute, ralise en collaboration avec OpinionWay par tlphone auprs de 1 100 personnes (dont 300 jeunes de 18 24 ans), indique que les Franais se soucient de leur vue, bien qu’un million d'entre eux n’ont jamais t la faire contrler.

Premier constat d’importance : la myopie atteint les individus de plus en plus tt. Parmi les 18-24 ans, 25 % 30 % sont concerns. Dbut mai, une tude mene par le chercheur Ian Morgan (Australian National University) et publie par la revue The Lancet annonait par ailleurs que 8 9 jeunes adultes sur 10 taient touchs dans les grandes villes d’Extrme-Orient.

Cette augmentation s’explique facilement : plutt que de passer du temps l’extrieur, les jeunes gnrations privilgient dsormais les tudes, la lecture, la tlvision et les jeux vido. Mais en quoi est-ce li la myopie ?  La lumire vive stimule la dopamine qui empche la myopie  prcise Ian Morgan. Autrement dit, ne pas voir suffisamment la lumire du jour empche la cration d’assez de dopamine (et cela conduit la myopie). Il est bien sr reconnu que la gntique explique en bonne partie la myopie, toutefois l'environnement joue aujourd’hui un rle de plus en plus grand.

Trop de temps pass devant les crans

2h27. C’est en moyenne, chaque jour, en France, le temps pass par les jeunes de 18-24 ans devant un cran d'ordinateur, de tlphone mobile ou de tablette. Un temps auquel il convient d’ajouter 1h46 de tlvision. Cela ne gnre pas forcment de pathologie oculaire, mais le risque est grand de renforcer des anomalies prexistantes comme la myopie. Lorsque l’on travaille devant un cran, il est plus que conseill de faire des pauses rgulires. Par ailleurs, protger ses yeux du soleil en portant des lunettes adaptes ds le plus jeune ge.

 Pour lire, pour conduire ou devant un cran, la vue est importante, avoir une bonne hygine de vie la protge , assure le Syndicat national des ophtalmologistes de France (SNOF), qui s’inquite en outre de la pnurie de spcialistes. Un ophtalmologiste sur deux partant la retraite n'est ainsi pas remplac, alors que les dlais de rendez-vous sont beaucoup trop longs, surtout en province.

USA : combattre l'obésité est devenue une priorité

Aux Etats-Unis, un adulte sur trois et un enfant sur cinq sont aujourd’hui obses. Un rapport publi ce mardi prconise 800 recommandations pour lutter contre ce flau.

C’est le problme de sant numro un au pays de l’Oncle Sam. Aujourd’hui, deux tiers des adultes et un tiers des enfants y sont soit en surpoids soit obses. Et selon une tude publie lundi, a ne va pas en s’arrangeant puisque plus de 42 % des Amricains pourraient tre obses l’horizon 2030.

Un rapport d’un demi-millier de pages, publi par l'Institut de Mdecine, affirme que les progrs raliss pour endiguer l'pidmie d'obsit ont t trop lents . A noter que les cots de sant lis l’obsit s'tablissaient 190 milliards de dollars par an (entre 2000 et 2005), ce qui reprsentait 20,6 % du cot total li la sant.

Cinq ples pour lutter contre l’obsit

Rsoudre cette question complexe et tenace demande toute une panoplie de solutions mettre en oeuvre ensemble pour parvenir un changement socital voque le rapport. Afin de lutter contre l’obsit, les experts voquent cinq ples de recommandations : l'activit physique, l'accs une nourriture plus saine, le marketing, l'ducation et le rle des employeurs et des professionnels de sant.

Sont proposs, entre autres, une heure d'activit physique par jour l'cole, des stratgies visant rduire la consommation de boissons sucres, leur interdiction dans les coles, l'accs facile de l'eau dans l'espace public… Sont aussi voqus des taxes sur les sodas, des portions moins caloriques dans les fast-foods, des crdits d'impts pour les collectivits encouragant l’mergence de magasins vendant des produits sains ou encore plus de fruits et lgumes dans les cantines.

Le message seul ne sert rien s'il n'y a rien pour le soutenir, assure Mme Kunanyika, qui a travaill sur le rapport. On sait qu'il faut manger moins et bouger plus, mais quoi bon dire qu'il faut manger moins si on ne peut pas consommer un repas quilibr la caftria , sur son lieu de travail ? Le rapport ne fixe pas d'objectifs chiffrs, mais souhaite ardemment faire baisser les taux d'obsit dans toutes les catgories de population.

Des médicaments bientôt en grandes surfaces ?

Aprs des annes de lobbying intensif, les grandes surfaces vont peut-tre enfin obtenir l’autorisation de vendre des mdicaments sans ordonnance. L’arrive d’un nouvel alli de poids, l'UFC-Que Choisir, rend optimiste la grande distribution.

La clbre association de consommateurs souhaite que les mdicaments sans ordonnance puissent tre vendus en parapharmacies et grandes surfaces afin, notamment, de faire baisser les prix. Mais l’UFC n’oublie pas la ncessit de garantir les mmes modalits de contrle qu'une pharmacie d'officine .

Les pharmaciens franchement opposs

Evidemment, la proposition ne plat gure au Conseil national de l'Ordre des pharmaciens. Nous sommes franchement opposs au fait de mettre les mdicaments dans d'autres circuits , a ainsi dclar Isabelle Adenot, la prsidente, qui avance en premier lieu l'argument de la scurit. L'association estime en outre ncessaire le fait de renforcer l'information destination des patients.

Ces propositions se basent sur une enqute de mars mene auprs de 648 pharmacies. Elle confirme les maux dj diagnostiqus lors d'une prcdente tude (datant de 2009) o l’on pouvait lire : un conseil [sur les mdicaments] gripp, une opacit des prix et une inquitante fivre tarifaire . Un compte-rendu pas avare en figures de style.

D’normes carts de prix entre les pharmacies

L'UFC-Que Choisir affirme aussi qu’ une pharmacie sur deux fait une croix sur la transparence . Par ailleurs, si un client souhaite acheter en automdication deux mdicaments incompatibles, seul un pharmacien sur deux indique spontanment l'interaction entre les deux produits… Plutt inquitant.

L'enqute pointe galement un cart norme en matire de prix (de 1,30 euro 4,95) sur l'aspirine (mdicament non remboursable, dont le prix est libre). Selon l'UFC-Que Choisir, Les mdicaments vendus sans ordonnance reprsentent au total, un tiers des dpenses de mdicaments des consommateurs , soit 2,1 milliards d'euros.




Blogs de même catégorie




BLOGGEZ ©2018 - Chenil des lavandes carnoux - Search All of Craigslist - Craigslist cars - Jobs near me