créer un blog
des mots, des...

Description :

des mots, des photos, des dessins...une partie de moi



Katie Melula - Nine Million Bicycles

C'est ma contribution sur le dbat concernant le droulement des Jeux Olympiques Pekin (^_^)

Nos athltes franais ont t courageux et ont bravement port un badge... il ne faut pas leur en demander plus comme l'a dit David Douillet, il faut arrter de vouloir les instrumentaliser.

Je suis tout fait d'accord avec lui, arrtons de nous servir de nos athltes pour vendre de la colle, des bananes et autres.

Comme quoi, tre instrumentalis, a passe toujours mieux quand c'est bien pay! :-)

 

 

 

Fusion

Je m'imprgne de toi.
Tes expressions deviennent miennes.
Mes gots se fondent dans les tiens.
Tes peurs, tes envies me sont dsormais communes.
Tu te fonds en moi.
Je deviens toi.

Allô les pompiers

Je revenais de la Poste, je pressais le pas car une fine pluie s'abattait sur moi quand, quelques mtres de moi, un enfant a eu la mauvaise ide de traverser en dehors des passages clouts et surtout…au moment o une voiture arrivait. La voiture le percute, il fait un vol plan pour atterrir sur le trottoir.

Qu'est ce que je fais? J'enjambe le corps recroquevill terre comme si je n'avais rien vu en sifflotant ou je vrifie s'il est ncessaire de l'achever?

Les nombreux tmoins de la scne et mon grand cur ont fait que je suis all vers lui, je me suis agenouill…le voiture l'avait rat cette conne, il respirait encore…il tait mme conscient et part un peu de sang dans la bouche, il ne prsentait aucune blessure apparente. La dame qui conduisait la voiture qui l'a heurt se dirigeait vers nous ainsi que deux hommes tmoins de l'accident dont un avait dj le tlphone en main pour prvenir les pompiers. Il tait donc trop tard pour l'achever et le pousser discrtement dans le caniveau.

Les secours taient prvenus, je suis all chercher ma collgue histoire de voir si sa formation aux premiers secours tait toujours au point.

Quand nous sommes ressortis, le petit tait debout…oh, c'est p drle, y'a rien voir, on se casse?

Finalement on l'a quand mme allong dans nos bureaux le temps que les pompiers arrivent mais c'est alors qu'on a song prvenir la mre. Forcment, elle n'a pas le tlphone donc quelqu'un est dsign pour aller jusque chez elle la prvenir…

"Hein? Qui? Moi? Mais je vais me perdre!

Ce n'est qu'au bout de la rue…

Oui mais il pleut…"

Bref, n'coutant que mon courage, j'ai affront les trombes d'eau pour aller sonner la porte de la dame. Quand elle a ouvert, ce fut le choc "aaaaaaaah mais j'te connais toi, t'es la chiante qui vient me dranger tous les deux jours au bureau".

J'essaie donc de garder mon calme pour ne pas l'affoler :

"Madame, j'ai une mauvaise nouvelle vous annoncer, votre fils est mort"

"Non, c'est pas vrai?"

"Euh non…mais il s'est fait renvers par une voiture, les pompiers vont l'emmener l'hpital pour contrle"

"Et je dois venir? Et je vais tre partie longtemps? Et il me faut des papiers? Et…et?"

"La ferme, venez"

 

Un des pompiers lui a demand la date de naissance de son fils, elle a rpondu qu'elle ne savait pas, que c'tait seulement son beau-fils…. Et je vous raconte pas la tte du pompier quand elle a dit, aprs avoir consult son fils, que sa date de naissance tait un truc du style 20.25.1993 et qu'elle comprenait pourquoi a ne pouvait pas tre a.

Un quart de siècle

Une photo m'a interpell dans le journal, celle d'une marie. C'est trange une photo de mariage o on ne voit que la marie. Ce n'tait simplement pas un avis de mariage mais un avis de dcs. La jeune fille se savait condamne et s'est donc hte de se marier. Un mois aprs, elle tait morte.

Aujourd'hui, j'ai archiv son dossier. J'ai eu un pincement au cur en effaant son nom dans les dossiers en cours et en regardant sa date de naissance….1983.

25 ans, c'est un bel ge pour se marier…

Ma collègue : pris sur le fait

Alors que j'tais tranquille dans mon bureau en train de passer un coup de fil perso, ma collgue entre dans mon bureau pour prendre quelque chose.

Je prends alors un ton trs srieux en tentant de donner un air professionnel ma conversation "oui, on en a dj vu 10, il en reste 15 au planning…". Bon, l'autre bout du fil, c'tait "hein? Quoi? 10 quoi? Quel planning?" mais je ne me dmonte pas jusqu' la sortie de ma collgue. J'tais tout content de moi "comment qu'j'te l'ai blous l'autre".

Le lendemain, ma collgue entre en colre dans mon bureau "c'tait qui au tlphone hier qui voulait savoir combien on en a eu? Qui c'est qui voulait savoir a? C'est les chefs hein? C'est quoi ce flicage?"

Et moi, tout penaud : "c'tait ma mre…"

Ma collègue : les statistiques

Quelques jours plus tard :

Ma collgue : Eriiiiiiic, faut trouver un moyen pour que je fasse mes stats depuis chez moi

Moi : on ne peut pas, la base de donnes est sur intranet, on n’y a pas accs depuis chez nous

Ma collgue : oui mais on pourrait le mettre sur disquette ?

Moi : non…c’est un logiciel sur intranet….

Ma collgue : et sur cl USB ?

Moi : non, c’est un logiciel sur intranet

 

Dans la mme journe :

Ma collgue  Eriiiiic, et si tu me les envoyais sur mon adresse mail ?

Moi : NONNNNNNNN, c’est un logiciel sur intranet




Blogs de même catégorie





BLOGGEZ ©2018 - Chenil des lavandes carnoux - Search All of Craigslist - Craigslist cars - Jobs near me