créer un blog
SOUVENIR DE LA BELLE HISTOIRE DE MA VIE

Description :

SOYEZ LES BIENVENU(E)S 321 OOO VISITES <3<3<3



SE COMPRENDRE PAR L'éCRITURE, LA THéRAPIE PAR L'..

...L'ECRITURE

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

 

"Tel un phoenix, je renais de mes cendres..."
 
"Ce qu'on te reproche, cultive-le. C'est toi."
...

" Lorsque l’on veux accomplir de grandes choses dans la vie, il y a une règle primordiale, celle de se lever tôt."

Quels sont les réels avantages de se lever à l’aube et comment y arriver ?...

Je conseille à tout le monde ne pouvant pas se confier à quelqu'un, d'écrire, écrire libère un gros poids.

Pour commencer, prenez une feuille de papier ; pas un torchon sur lequel vous avez gribouillé les numéros du loto ou une feuille froissée, non une feuille lisse et propre. Puis votre plus beau stylo (et pas le bic qui traîne dans le coin). Le but n’est pas de gribouiller quelque chose à la "va vite", mais d’offrir des mots (et des maux) sur le papier. Prenez du temps, ne vous précipitez pas, mais retranscrivez, avec votre plus belle écriture, tout ce qui vous ronge, dans ces moments un peu vifs que tout à chacun connait. Ces moments d’agitation mentale, où trainent des sentiments tous plus désagréables les uns que les autres. Ecrivez, au cours d’une histoire (de votre histoire), vos manques, vos pensées, nos idées du moment. Ne vous censurez pas. Le bon comme le mauvais, a le droit d’y être. Le tout est que ce qui vous angoisse, vous attriste, vous emplit de violence se retrouve non plus dans l’esprit mais sur la feuille. Ne cherchez pas à faire de belles phrases, ne cherchez pas de mots compliqués ou faire du bon français. Le but n’est pas d’écrire de la grande littérature et de plus cela risque de vous stresser d’avantage. Non, il s’agit au contraire de se libérer. Vous vous apercevrez vite que rien que le fait d’écrire vos tourments, permet à l’esprit de s’activer un peu à autre chose tout en restant dans le cercle vicieux dans lequel il veut vous entraîner. Au cours de l’histoire que vous tissez (ou seulement, par le biais de phrases ou de pensées personnelles) parlez de votre état, de ce qui vous passe par la tête et prenez le temps de vous dire juste un moment que vos ressentis intérieurs vous quittent. Comme je l’ai dit, il ne s’agit pas de se précipiter, mais au contraire d’y décrire le personnage, ses états-d’âme,  sa situation, ce qu’il ressent à un moment précis de sa vie… Vous en ressentirez très vite les bienfaits et écrivez aussi longtemps que vous le souhaitez ou reprenez tout simplement un autre moment ou un autre jour jusqu’à ce que la plus petit parcelle d’émotions intenses et néfastes, soit bannie.
Cela vous permettra de souffler un peu.  
Pour ceux qui souhaitent aller un peu plus loin, vous pouvez aussi faire de votre feuille, une fois que vous y aurez écrit vos sentiments et pensées les plus profonds, un bateau. Faites-en un bateau comme les enfants et comme l’enfant que vous étiez. Déposez-le, sur un cours d’eau et regardez-le s’en aller, avec vos soucis.
Voilà, c’est infime mais si cela peu aider, ne serait-ce qu’une personne, je n’aurai pas perdu de temps (bien au contraire).

SI VOUS AVEZ DES QUESTIONS à CE PROPOS, LAISSEZ-MOI VOTRE ADRESSE MSN, JE SUIS OUVERTE à TOUS SUJETS DE DISCUSSION...JE VOUS ATTENDS NOMBREUX...

Oui, l'écriture aide, moi j'écris tout sur le traitement de texte de l'ordinateur, ça fait du bien.Je peux vous aider à commencer, si vous le souhaitez...danyèle  :)

@@@@@@@@@@@@

Pour planifier mes objectifs je vais faire très simple et me diriger sur deux voies d’amélioration, ma vie personnelle et professionnelle.

1.   État des lieux :

Le bilan de ma vie en ce moment 

2.    

Objectifs

Exemple :

Reprendre le sport Maigrir un peu (^_^)

Personnels :

3.   Objectifs

Exemple : Trouver une source de revenus

Professionnels :

********

Happy Earth Day!
C'EST LA  FêTE DE LA TERRE

//

L'image a été redimensionnée
love3

C'EST BON à SAVOIR,POUR QUI çA INTéRESSE BIEN SûR

bonjours2 
La cellulite apparaît progressivement tout au long de la vie ?
Vous avez répondu : Faux , DANIELE, bravo
La bonne réponse est : Faux
Elle est directement liée aux fluctuations hormonales et donc à certains stades de la vie : la puberté, la grossesse et la ménopause.
 
Pour diminuer l'apparition de la cellulite, il est conseillé de manger beaucoup de fruits
 
266178 EGKY6GK6B5EXIDL851XCTJ7F6V7M6B coeur citron H174657 L
et légumessexuées  ?
 Vous avez répondu : Faux
La bonne réponse : Faux
Au contraire : les fruits et légumes sont gorgés d'eau, favorisent ainsi la rétention d'eau et peuvent accentuer un problème de retour veineux.
 
Certains aliments sont connus pour éliminer la cellulite ? Vous avez répondu : Faux La bonne réponse : Faux Aucun n'aliment n'est considéré comme anti-cellulite. En revanche, une bonne hygiène alimentaire (peu de gras et de sucre, protéines et fruits et légumes en quantité raisonnable) limitera ses effets.
 petit-dejeuner-large
Le stress peut aggraver un problème de cellulite ?
Vous avez répondu : Vrai
 La bonne réponse : Vrai
 
Il favorise la rétention d'eau, augmente le taux de sucre dans le sang et empêche la mobilisation de la graisse. En un mot : relaxe !

Jogging, marche, vélo, stepper : il est essentiel de stimuler les membres inférieurs, les plus touchés par la cellulite, en douceur et surtout dans la durée. De plus, ces sports permettent de relancer la circulation sanguine. Idéal pour lutter contre les jambes lourdes et les problèmes veineux.

Le stress est la pire des choses qui soit ! Il peut non seulement favoriser des maladies graves mais fait aussi grossir, l'organisme cherchant à pallier un éventuel stress supplémentaire. Et d'autre part, le stress engendre une rétention d'eau, une mobilisation de la graisse moins importante et une élévation du taux de sucre dans le sang... Alors relaxez-vous, faites une pause, mais évitez au maximum de vous laisser envahir par le stress.

 

Les peaux mortes qui s'accumulent à la surface de la peau l'empêchent de respirer et d'absorber les soins qu'elle reçoit. Un gommage, une à deux fois par semaine, permet de les éliminer. Il revitalise, adoucit, stimule l'épiderme en profondeur et favorise la circulation sanguine. Une vraie cure de jouvence !

l'eau permet d'éliminer les toxines mais à trop haute dose, peut accentuer la  

Il est essentiel de boire de l'eau tout au long de la journée. Elle permet d'évacuer les toxines et de rester bien hydratée. En revanche, en trop grande quantité, elle favorise la rétention d'eau, et donc, accentue l'effet capiton. Il est préférable d'éviter les eaux gazeuses, très salées, et de limiter sa consommation à un litre par jour.

 

Ce n'est pas nouveau mais une piqûre de rappel est toujours bonne à prendre : mieux vaut adopter une alimentation saine sur la durée qu'enchaîner les régimes draconiens. Ils poussent l'organisme à s'économiser et à stocker au moindre excès. Plus vous jouerez au yo-yo, plus vous perdrez de muscles, plus vous prendrez de poids et plus vous aurez de cellulite.

Quelle que soit l'importance de votre cellulite, il est nécessaire d'enrichir votre alimentation en vitamines et oligo-éléments. Les vitamines (C, E, A, K, B6) et anti-oxydants (sélénium, flavonoïdes, zinc) aident à drainer les cellules, à maintenir la souplesse des veines et à éviter la rétention d'eau. Alors faites le plein de fruits et

légumes !

Ne tombez pas dans l'excès ! Consommer trop de fruits

1700146584

  et légumes crus (riches en eau et en sels minéraux) favorise la rétention d'eau et peut accentuer un problème veineux. Alors des fruits et légumes oui, mais variés, crus et cuits, et accompagnés de protéines !

 L'hydratation passe aussi par les boissons chaudes. En collation ou le soir au coucher, concoctez-vous des infusions à base de plantes que vous choisirez drainantes et diurétiques (canneberge, persil, marron d'Inde ou buchu). Elles préviennent la rétention d'eau et limitent ainsi l'aspect peau d'orange.

Le massage est extrêmement important dans la lutte anti-cellulite. Réalisé de préférence par un professionnel, il permet de dissoudre les amas graisseux. Il peut prendre la forme d'un palper-rouler (pétrissage énergique) mais vous pouvez aussi le réaliser chez vous, quotidiennement, avec une crème adaptée dont il renforcera les effets. 

La cellulite est gynoïde, typiquement féminine. Peu d'hommes en ont. Nos hormones favorisent le stockage de ces adipocytes sur toute la partie basse du corps : genoux, cuisses, fessier. C'est très variable d'une personne à l'autre. On peut s'en débarrasser si on mène une guerre de tous les instants. Il faut déjà diminuer significativement les sucres rapides (friandises, gâteaux, préparations sophistiquées), les graisses animales (viandes grasses comme l'agneau, le porc, mais aussi le beurre, la crème et toutes les préparations dérivées). On peut consommer des graisses végétales en quantité équilibrée (olive, colza) car elles contiennent des omega 3 qui ne sont pas stockés dans les adipocytes. Ils auraient au contraire une incidence favorable sur la perte de poids et la diminution de la cellulite.

Il faut veiller à ne pas surcharger son alimentation en crudités. La cellulite est souvent l'apanage des femmes minces qui font attention à leur ligne et qui mangent beaucoup de fruits et légumes riches en eau et en sels minéraux. Or, ceux-ci favorisent la rétention d'eau. Elles perdent du poids, mais l'eau est aspirée dans les cellules. Il vaut donc mieux en diminuer la consommation et préférer les légumes cuits, qui perdent ainsi leur teneur en eau. Il faut également privilégier les protéines, à chaque repas, petit déjeuner compris : fromage blanc 0 %, fromage frais type chèvre, poisson, viande en quantité importante.

"Il est recommandé de manger plus de protéines que de légumes, à l'inverse de ce que l'on croit"

Il est recommandé de manger plus de protéines que de légumes, à l'inverse de ce que l'on croit : un peu de légumes pour le transit et l'équilibre nutritionnel suffisent. Pendant le régime "anti-cellulite", éliminez radicalement les féculents. Et en temps normal, limitez votre consommation de féculents à trois fois par semaine. Quant à l'eau, un litre par jour suffit, surtout si on fait de la rétention d'eau. Attention aux eaux gazeuses également, qui sont très salées. Passer à l'eau plate et dans une quantité raisonnable n'éliminera pas la cellulite mais diminuera la rétention d'eau.

On peut tout cuisiner à l'huile d'olive mais le mieux est de griller ou de cuisiner à la vapeur et de rajouter une cuillère à soupe d'huile d'olive en fin de cuisson, elle est bien meilleure crue que cuite. En accompagnement, je recommande la crème de soja que l'on peut additionner de champignons ou de curry par exemple. C'est bluffant. Elle a la même consistance que la crème fraîche liquide et se manipule de la même façon. En outre, elle est riche en protéines végétales. Salez modérément mais veillez à ne pas resaler. Je recommande de ne pas prendre de dessert. A défaut, un fruit, et dans l'idéal, consommez-le en-dehors des repas, vers 17 h. Le sucre en fin de repas provoque une sécrétion d'insuline qui favorise le stockage des graisses. En-dehors des repas, le pic d'insuline n'a que peu d'incidence sur le stockage puisqu'il n'est pas accompagné de la consommation de graisses. Et c'est une bonne astuce pour manger moins le soir !

 

On change surtout de silhouette…Plus qu’une réelle prise de poids, le chamboulement hormonal lié à la cinquantaine implique surtout une autre répartition des graisses corporelles – souvent assimilée, à tort, à de nouveaux kilos ! Il n’est pas rare de ne plus pouvoir fermer ses pantalons, sans que la balance bouge d’un gramme. Même si vous ne prenez pas de poids, la chute des oestrogènes, ces fameuses hormones féminines, entraîne une délocalisation des rondeurs qui, forcément, migrent ailleurs ! La mauvaise nouvelle, c’est qu’avec la maturité, la taille s’épaissit légèrement ou le ventre s’arrondit… La bonne, c’est que les hanches, les jambes et les fessiers, eux, s’affinent !

Finie la cellulite !La présence de cellulite est fortement corrélée à la taille des adipocytes, des cellules qui, une fois gorgées de graisses, donnent naissance à la peau d’orange. Conséquence : plus on prend du poids, plus le risque d’en avoir augmente. Heureusement, ce rapport de cause à effet se modifie en partie à la ménopause ! S’il est vrai que le bouleversement de l’activité ovarienne n’est pas favorable à la tonicité de la peau et peut faciliter le stockage des lipides, la chute d’oestrogènes, elle, entraîne la fonte des réserves graisseuses aux endroits où se loge généralement le capiton (au niveau des cuisses et des fesses). Résultat : à poids égal, on a souvent moins de peau d’orange à cinquante ans qu’à vingt

On peut aussi mincir à la cinquantaine ! Halte aux idées reçues ! S’il est communément admis qu’on prend quelques kilos à la ménopause, il ne faut pas faire de généralités. Certaines prennent beaucoup de poids à l’arrivée de la cinquantaine, et d’autres, au contraire, en perdent ! Trois à cinq pour cent des femmes mincissent à cette période de la vie.

Quelles sont les véritables causes ? Un autre facteur que le bouleversement hormonal est généralement à l’origine du gain pondéral à l’arrivée de la cinquantaine : l’augmentation du grignotage liée aux vides affectifs et au stress ! Pourquoi ? « Parce que cinquante ans, pour la gent féminine, c’est l’âge auquel on renonce à la maternité, l’âge où les conditions de travail deviennent parfois difficiles.

Faut-il se priver ? Faut-il, pour se maintenir à son poids idéal à l’arrivée de la ménopause, s’astreindre à des régimes drastiques ? « Certainement pas ! . Les besoins physiologiques restent à peu près les mêmes. Si la masse musculaire diminue légèrement, ce qui abaisse de 3 à 5 % les besoins caloriques, la régulation se fait naturellement. » Il n’est pas nécessaire de changer ses habitudes alimentaires, ni de se mettre au régime. Il suffit de continuer à manger équilibré, de tenir compte de ses dépenses énergétiques réelles et de surveiller son poids (1 fois par mois par exemple). Bien sûr, en cas de prise pondérale supérieure à deux ou trois kilos, il n’est pas interdit de prendre l’avis d’un nutritionniste... 

Etes-vous à risque ? « La prise de poids à la ménopause est souvent prévisible. Certains facteurs sont en effet déterminants » Des antécédents familiaux ou personnels de diabète et d’obésité augurent par exemple d’une prise pondérale significative. Idem si l’on a eu des difficultés à perdre les kilos de ses grossesses, ou si l’on en a gardé plus de deux ou trois après chaque maternité. Dans ce cas, évidemment, mieux vaut être vigilante...

Les trucs pour ne pas s’enrober !

Des habitudes alimentaires saines et équilibrées... Voilà la solution pour ne pas grossir, même à la ménopause ! Mettez l’accent sur les fruits et légumes. Ils sont peu caloriques et riches en fibres. Privilégiez les produits laitiers pauvres en matières grasses (20 % maximum). Modérez les graisses d’origine animale et préférez-leur les huiles végétales de colza et d’olive, riches en oméga 3 (bénéfiques aux artères). Tâchez d’éviter les grignotages, du genre barres chocolatées (elles sont presque toujours grasses et sucrées, mêmes lorsqu’elles sont allégées). Enfin, pensez à bouger (l’exercice accélère le transit et entretient les tissus musculaires, qui consomment plus de calories, même au repos).

~~ HUILES ESSENTIELLES ~~ LA LAVANDE VRAIE ~~

 Je vous remercie de votre visite...!!!  
image5.png
[:aaangel]Lavande vraie [:aaangel]
Nom Latin : Lavandula officinalis/Vera
Famille : Lamiacées
Partie utilisée : Fleurs
Lavande vraie 
La plante

Le nom de lavande provient du verbe latin « lavare » signifiant laver et nous indique que, dans l’Antiquité, les Romains l’utilisaient dans l’eau de leur bain et pour le linge. Le mot « lavandière » vient également du fait qu'on ajoutait de la lavande à l'eau de lessive afin de parfumer les vêtements.
Originaire d’Asie Mineure, la lavande vraie (ou fine) ne pousse qu’entre 700 et 1600 m dans les régions chaudes du bassin Méditerranéen et est à distinguer du lavandin. Ses fleurs sont petites, persistantes, d’une teinte bleu-blanc et en épis.
La lavande compte plus de 300 variétés différentes mais c’est la lavande de France et plus particulièrement celle de Provence qui est la plus recherchée. La France est d’ailleurs le premier producteur mondial de lavande.
Son odeur douce, chaude et très agréable en fait l’un des plus anciens parfums. Aujourd'hui encore, il est courant de placer des sachets de lavande dans le linge pour le parfumer et éloigner les mites.

Cette huile est parfaitement tolérée par la peau mais cependant une partie de la population peut être allergique (probablement à cause des parfums de synthèse). L’huile essentielle de Lavande Vraie est indispensable dans votre pharmacie car elle soignera tous les petits « bobos » de la vie, du corps et de l’âme aussi bien pour les petits que pour les grands. Elle est particulièrement indiquée pour les problèmes de peau et les problèmes nerveux.

<3   <3   <3   <3   <3

 [:sandy415]PLUS QUE JAMAIS [:sandy415]

 J'AI BESOIN DE VOS VOTES...C'EST TRèS IMPORTANT POUR MOI...

     AU SECOURS VITE VOTEZ POUR MOI SVP :

je suis

BEURK...:gne: :gne: BEURK...:gne: :gne:


79 
ème
  Gif alphabet perso 165461   !

SEULEMENT !!!!!!!:non:

:non: :non: OH NON !...:non:

:non: 

 79 èmeGif alphabet perso 165451

C'EST INSUPPORTABLE  

Vous pouvez VOTER toutes les 2 Heures ,

 aidez-moi svp,merci 
1 °)     CLIQUEZ  ICI :
 
2° )  VOTEZ AUSSI POUR MON CLASSEMENT SUR INTERNET,chaque jour.   
la note +5,bien sûr...

CLIQUEZ ICI également :

http://dany2008.boosterblog.com

°*·.. Boosterblog ..·*°

♥...♥...♥...♥...♥...♥...♥...♥

3°) : VOTEZ POUR MOI,svp,chaque jour,également ICI,MERCI BEAUCOUP...

la note +5,bien sûr...CLIQUE ICI :

http://www.blogswizz.com/blogs/bwiz2918.aspx

...♥۩♥......♥۩♥......DANYELE...♥۩♥......♥۩♥......♥۩♥...

 MERCI...!!

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

AJUSTONS NOTRE ALIMENTATION...

Prévention des cancers : ajustez votre alimentation !Par l'intermédiaire de notre alimentation, nous pouvons agir sur l'apparition d'un cancer et sur son évolution. Nous pouvons tous modifier progressivement notre façon de nous nourrir et transformer ainsi notre alimentation en arme préventive des cancers ! Pour chaque catégorie alimentaire : que modifier et dans quel sens ?

Les fruits et les légumes : à gogo

Riches en vitamines, minéraux et antioxydants, les fruits et légumes agissent souvent en début de processus de cancérisation, en aidant les cellules à se protéger contre les agressions de l'environnement (tabac, pollution, amiante, solvants, radiations…). C'est ainsi que les fruits et légumes diminuent les risques de cancer des voies aérodigestives supérieures (bouche, larynx, pharynx, ½sophage), du poumon, de l'estomac, de la vessie et du col de l'utérus.
Les fruits et légumes contiennent beaucoup d'eau et sont ainsi très peu caloriques, ce qui contribue à diminuer le risque de surpoids et d'obésité. Or l'obésité est elle-même un facteur de risque important de la plupart des cancers, et particulièrement des cancers du côlon, du sein, du col de l'utérus, du rein et du poumon.
Le 3e atout des légumes (notamment lorsqu'ils sont cuits) est leur teneur en fibres, que l'on retrouve également en plus grande quantité encore dans les céréales et les légumineuses.


Les céréales et les légumineuses : privilégiez les complètes ou semi-complètes

Elles apportent de l'énergie sous forme de glucides, mais surtout, elles sont riches en fibres. Ces fibres transitent dans le côlon et y favorisent l'élimination des composés carcinogènes de l'alimentation. Indirectement, elles facilitent également l'élimination des ½strogènes, hormones qui augmentent la multiplication des cellules tumorales du cancer du sein. Au final, céréales et légumineuses aident à prévenir les cancers du côlon et du sein. Mais les fibres sont aussi connues pour diminuer le risque de surpoids et d'obésité.
A noter que les céréales complètes ou semi-complètes (qui ont conservé leur enveloppe, appelée ' le son ') contribuent aux apports en vitamines et minéraux.


Le lait, les laitages et les fromages : avec modération

Les produits laitiers sont très intéressants pour leurs apports en calcium, élément minéral indispensable à la construction et à l'entretien du squelette, qui est également connu pour diminuer le risque de cancer colorectal. Toutefois, il ne faut pas en abuser car ils sont très caloriques et riches en acides saturés, favorisant ainsi l'excès de poids. Par ailleurs, en excès et durant l'adolescence, les produits laitiers peuvent induire une croissance trop forte et ainsi favoriser les cancers du sein, de l'ovaire et colorectal.


La viande et les charcuteries : à limiter

La viande rouge augmente le risque de cancer colorectal et de la prostate. Il est donc recommandé de limiter les quantités et d'opter pour la diversification en remplaçant plusieurs plats de viande rouge par semaine par du poisson, de la volaille, des ½ufs, des céréales et légumineuses. Par ailleurs, mieux vaut se méfier de la cuisson : une viande trop cuite est plus cancérigène tandis que les graisses brûlées au gril sont également toxiques.
Les viandes dites transformées, ou charcuteries, sont à limiter très fortement car elles contiennent de trop grandes quantités de sel et de produits chimiques.
Au final, pour prévenir les cancers, il est préférable de se contenter d'un apport de viande deux fois par semaine et d'un plat de protéines par jour en privilégiant la volaille, les ½ufs et le poisson.


Les matières grasses : ne conservez que les bonnes graisses

Les matières grasses (lipides) sont des concentrés d'énergie et de calories. Elles favorisent donc l'obésité et indirectement les cancers. L'apport total en acides gras favorise également de manière directe les cancers colorectal, du sein et de l'endomètre.
Globalement, ce sont les graisses saturées et trans hydrogénées qui sont néfastes à la santé. On trouve les premières essentiellement dans les produits animaux (viandes, fromages, beurre…) et les secondes dans les produits industriels (viennoiseries, biscuits, gâteaux, beignets, panures, etc.). Il faut donc limiter ces produits et privilégier les graisses végétales : huile d'olive et de colza particulièrement.


Le poisson : 2 fois par semaine ou plus

L'effet du poisson est particulièrement bien démontré en prévention du cancer du côlon. L'atout du poisson est sa richesse en acides gras oméga-3, et particulièrement les poissons les plus gras comme la sardine, le saumon, le hareng…
A noter que les oméga-3 contenus dans le poisson sont également bénéfiques sur le plan cardiovasculaire et aussi pour prévenir les maladies neurodégénératives du type maladie d'Alzheimer.


Les aliments et les boissons sucrés : à limiter

Il n'a jamais été montré que le sucre favorisait le cancer. En revanche, la consommation de produits sucrés (qui sont aussi souvent très gras) favorise la prise de poids, ce qui est à éviter pour prévenir les cancers.


Les boissons alcoolisées : à éliminer !

Si un verre d'alcool par repas peut se révéler positif vis-à-vis des maladies cardiovasculaires, il n'en est pas de même pour les cancers. Dès un verre d'alcool, le risque de cancer augmente. S'il est difficile de choisir, il faut au minimum respecter une extrême modération.

Ca y est ? Vous vous êtes décidé à changer ? Alors ne perdons pas de temps et mettons nous au boulot !

Le programme que vous avez décidé de suivre est très simple à suivre. (Vous avez peut-être remarqué le 10/10 dans en haut, cela indique le niveau de facilité sur 10 !) Il se compose en trois parties, bien distinctes :

1) Remise en forme
2) Manger mieux
3) Ne pas craquer

1) Remise en forme
Cette partie du programme est essentielle. C’est elle qui va vous redonner de l’aplomb. En effet, au début on se dit que l’on veut changer mais on n’a pas la motivation. Motivation ou volonté, il faut l’avoir car c’est le fil conducteur de notre programme. Si vous n’en avez pas, c’est que vous pensez que cela va être un cauchemar de perdre du poids. Mais c’est faux ! Ma méthode est de prendre plaisir tout en faisant de l’exercice et n’est pas basée sur des contraintes alimentaires drastiques. Néanmoins, il faudra que vous preniez du plaisir tous les jours, car cette méthode est quotidienne. Oui vous avez bien entendu, tous les jours. Ne vous affolez pas. Je vous le dis tout de suite pour avoir essayé, faire du sport deux fois par jour ne donne aucun résultat car c’est un effort intense répété de manière aléatoire. Hors ce que je préconise est le contraire, soit un minimum d’effort mais quotidiennement ! C’est la seule contrainte du programme, car nous n’avons pas toujours le temps de faire du sport. J’entends par sport une activité qui fait transpirer, prendre les escaliers à la place de l’ascenseur ne vous fera pas perdre du poids sauf si vous habitez la tour Eiffel ! C’est pourquoi je vous recommande des activités sportives quotidiennes :

1.1) La marche à pied
La moins -voire pas du tout- coûteuse. C’est une solution idéale pour commencer en douceur. Sortez de chez vous, marchez une durée fixe soit 20 à 30 minutes par jour. Par exemple, sortez de chez vous et regardez votre montre. Marchez pendant 10 minutes, peut importe où, redécouvrez votre quartier par exemple ! Au bout de 10 minutes faites le même chemin dans le sens inverse. Vous aurez ainsi marché 20 minutes sans vous fatiguez mais en faisant du bien à votre corps ! En effet, si vous le faites quotidiennement, vous améliorerez votre endurance petit à petit et augmenterez ainsi la durée au fil des semaines. Par exemple, ajoutez 10 minutes à chaque semaine.

1.2) Le vélo
Certainement la meilleure solution ! En effet, le vélo fournit un effort musculaire plus important que la marche, et fait “fondre le corps” de manière générale. Cependant, il faut avoir un vélo, et si possible pas en acier, car vous abandonnerez après la première montée. En effet, la différence entre un vélo en aluminium et un vélo en acier n’est pas négligeable et le prix un peu plus élevé. Mais un vélo est un excellent investissement et coûte moins cher qu’un vélo d’appartement moderne. Faites en 15 minutes quotidiennement, et augmentez de 5 minutes chaque semaine pendant un mois, vous aurez plus de facilités au bout d’un moins en suivant cette méthode, je vous le garantis ! Pour la petite anecdote, il y avait une montée dans le quartier où j’habitais et je descendais toujours du vélo, mes jambes ne pouvaient pas suivre. Au bout d’un mois de vélo quotidien j’ai réussi à la monter sans problèmes ! Ca marche, je vous le garantis et vous renforcerez vos muscles ainsi que votre endurance.

1.3) Autres sports

Les sports dit “classiques” sont de très bons moyen pour pratiquer une activité sportive régulière. C’est bien pour ça que les gens qui le font n’ont pas besoin de perdre du poids ! Néanmoins si vous n’aimez pas la marche ou le vélo, et préférez les sports d’équipe, soit. Mais il faut s’inscrire dans un club (tennis, foot, art martial…) et cela demande déjà une condition physique adaptée avant de commencer ! Préférez alors le faire pour vous et vos amis le week-end, en plus d’un sport cardio comme le footing ou le vélo (on n’y échappe pas !).

ATTENTION N’oubliez d’y aller doucement pour commencer, il ne faut pas s’attendre à perdre du poids la première semaine ni le premier mois mais je répète que cette étape est nécessaire pour redonner à votre corps l’envie de bouger. J’en ai fait l’expérience, c’est parfois démotivant de n’avoir aucun résultat visible mais il faut persévérer, croyez-moi ! Alors faites du sport quotidiennement. De plus, vous vous sentirez mieux d’abord dans votre tête (le sport élimine le stress) puis dans votre corps. Bon courage !

2) Manger mieux :

Nous voici dans la deuxième partie de notre programme qui a commencé en douceur avec du sport. Il faut maintenant garder un certain équilibre alimentaire mais attention sans se priver ! Pendant toute la période où j’ai perdu du poids je n’ai jamais fais de régime. J’ai pourtant perdu 40 kilos alors ne pensez pas qu’il ne faudra manger que de la salade et du riz pendant un mois ! Au contraire il faut prendre trois repas complets par jour pour éviter les carences et le “grignotage”, ennemi numéro un de la prise de poids. Détaillons ces repas…

1) matin

Un petit déjeuner se prend dans le calme et pas dans le stress d’arriver en retard au boulot, règle numéro une ! En effet, en mangeant rapidement votre organisme emmagasinera une grande quantité qu’il voudra digérer plus vite ainsi vous n’aurez pas l’impression d’avoir suffisamment manger et aurez un creux dès 10 heures. Un petit déjeuner pris dans le calme rime avec satiété tout au long de la matinée. C’est le secret ! Mais de quoi se compose un petit déjeuner ?

Des céréales : sous forme de corn flakes ou de barre pour des sucres lents bien utiles ! Je conseille des céréales sans goût chocolat, juste du blé avec des fruits si l’on veut (genre spécial K) ou des Lu petit-déjeuner. Un fruit ou un jus de fruit. Faites vous plaisir avec les goûts ! Un laitage, yaourt ou fromage. Privilégiez les yaourts allégers et les fromages à pâte dure. Un café ou thé.

Voilà de quoi se compose un petit déjeuner sain ! N’oubliez pas que votre corps a passé environ huit heures sans manger, il est donc important de bien manger le matin, pour être paré jusqu’à midi.
2) midi

Si vous avez tendance à vous réveillez tôt, genre 6-7 ou 8 heures du matin, mangez vers midi, si vous vous réveillez tard (9-10 heure), mangez vers 13 heures, afin de garder des heures de repas distantes. A midi c’est simple, il faut manger pour tenir jusqu’au soir. En effet, je ne suis pas du genre “goûter” et à vrai dire j’ai passé l’âge de manger des tartines de Nutella à 16 heures ! Néanmoins un fruit est à conseiller si vous avez vraiment un creux à cette heure là. Donc, à midi, on ne fait pas dans le chichi et on se prend une entrée légère (salade, légumes), on évite la charcuterie, les entrées “chargées”. Puis un plat composé d’une viande ou d’un poisson avec des légumes. On prendra du pain comme féculent.Une chose importante, bannissez les desserts, à midi ou à quatres heures, réservez les pour le week-end. C’est tout ! Désolé de vous dire ça mais si vous croyez que manger des sandwichs tous les jours à midi vous fait perdre du poids c’est une erreur ! En effet, n’importe qu’elle humain normalement constituté n’a pas assez mangé avec un sandwich, donc grignotage en fin de journée égale à prise de poids. De plus ne pas avoir une alimentation équilibré est mauvais pour l’organisme qui manquera d’éléments essentiels comme les protéines que l’on trouve dans la viande ou des vitamines dans les légumes, ce qui l’obligera à stocker, et par conséquent vous fera prendre du poids ! Essayez d’aller dans des cafétérias bon marché dans votre quartier (ils proposent généralement des menus assez équilibrés), évitez les guides michelins à midi et les pizzérias ou friteries. Et encore une fois, prenez votre temps ! Ne mangez pas trop vite pendant votre pause déjeuner, il n’y a rien de pire.

2) soir

Si vous mangez vers 20 heures et que vous avez manger à midi, cela fait huit heures de différence, soit autant que le matin ! Il est donc important de manger suffisamment le soir, rien que pour passer une bonne nuit. En effet, dormir le ventre creux est malsain ! Comme à midi, un petit met froid, une viande ou un poisson ou des pâtes, pourquoi pas une soupe, toujours accompagné de quelques tranches de pain, pour les féculents. N’ayez pas l’impression que je veuille vous faire manger pour quatre et respectez des quantités limitées à chaque fois, si vous avez trop, laissez ! Si vous avez encore faim, prenez un yaourt mais toujours pas de desserts au chocolat !

Et voilà ! Pas de grosse privation ! N’oubliez pas de manger même si vous n’avez pas faim, car le corps a souvent tendance à vous jouer des mauvais tours et vous fait croire qu’il n’a besoin de rien alors qu’il est en train de stocker des graisses ! Voilà pour l’essentiel, je reviendrai plus en détails sur certains points dans d’autres articles. Je vous répète qu’il s’agit de ma méthode, et pas celle d’un nutritioniste, il convient donc de l’adaptée en fonction de vos besoins. BON APPETIT !

LES éDULCORANTS SONT DANGEREUX POUR LA SANTé !!!!

  1. Le fructose mauvais pour le coeur

De nombreuses études sur des animaux montrent que la consommation de fructose entraîne une transformation des sucres en graisses. C’est un processus tout à fait normal qui permet de faire des réserves. Seulement voilà, le fructose multiplie ce phénomène jusqu’à 15 fois !
Ce n’est pas un hasard si une étude américaine a démontré en 2007 que ce glucide issu des
fruits est mauvais pour le système cardio-vasculaire. D’après ce travail portant sur 23 adultes obèses ou en surpoids âgés de 43 à 70 ans, les personnes qui en consomment régulièrement prennent davantage de kilos, ont plus de cholestérol et de risques de diabète…

2. L’aspartame facteur de cancers ?

L’aspartame est partout : yaourts, bonbons, desserts allégés… Pourtant, le Parlement européen a adopté en 1994 la directive n° 94/35/CE sur les édulcorants. D’après elle, la dose journalière acceptable ne doit pas dépasser 40 mg par kilo de poids corporel par jour. En clair, si vous pesez 58 kg, mieux vaut ne pas dépasser 232 grammes d’aspartame par jour ! Certes, une telle consommation représente une dose importante de desserts. Mais une étude sur des rats (Fondation Ramazzini, mars 2006, Bologne) a mis en évidence une augmentation des tumeurs en cas de consommation équivalente à celle de l’homme... Bien sûr, on ne peut extrapoler ces résultats à l’être humain et le risque n’est pas démontré. Reste un doute gênant concernant sur un produit de plus en plus utilisé par l’industrie

3. Edulcorants : ils font aussi grossir !

Edulcorant n’est pas le synonyme d’allégé… mais de goût sucré ! Ils ne sont pas forcément moins riches en calories. Leurs variantes dites "massiques" ou "caloriques", comme les polyols (sorbitol, mannitol, xylitol, maltitol, isolmalt et lactitol) ou le fructose, sont presque aussi mauvaises pour la ligne que le sucre classique (les premiers pèsent 2,4 cal/g, le second 2,9 cal/g). En clair : trois bonbons à base de polyols équivalent à deux bonbons à base de saccharose.
- A noter : seuls les édulcorants dits "intenses", comme l’aspartame, la saccharine, le cyclamate, l’acésulfame K n’apportent aucune calorie.

4. Les édulcorants favorisent l’hypoglycémie

Selon les travaux du Pr John Blundell, directeur du département de psychobiologie (université de Leeds, Etats-Unis) les édulcorants entraîneraient dans l’organisme un manque de sucre, donc des envies irrépressibles. Le déséquilibre entre le goût sucré perçu par notre cerveau et l’apport nul en calorie des édulcorants intenses (type aspartame) pousserait le corps à compenser en augmentant la production d’insuline (une hormone) pour faire face au manque.
Conséquence : "L’organisme réclame le sucre qui lui manque, d’où une envie de sucré", explique le Dr Jacques Fricker, nutritionniste.

5. Edulcorants : mauvais pour la digestion !

Les édulcorants

comme la saccharine, le cyclamate, l’acésulfame K, l’aspartame, l’isomalt, le sorbitol et le xylitol sont recommandés par les associations dentaires, mais attention : ils doivent être consommés avec modération ! Ils peuvent entraîner de sérieuses douleurs et des troubles intestinaux. Pas d’abus, même s’ils ne fermentent pas et n’intéressent pas les bactéries buccales, ce qui limite la formation de carie. Ce sont les bactéries de la plaque dentaire, se nourrissant des glucides fermentés, qui sécrètent des acides corrosifs responsables des caries.

6. Les édulcorants ne font pas maigrir !

Les édulcorants à eux seuls ne constituent pas un élément déclenchant la perte de poids. C’est vrai, les formules intenses (ex : aspartame) peuvent diminuer l’apport nutritionnel journalier. Si l’on réduit de 10 % ses apports nutritionnels grâce à eux, on peut perdre jusqu’à 200 g par semaine… mais on ne peut pas dire pour autant que ces produits fassent maigrir ! Ils n’ont aucune action sur l’assimilation. En outre, il faut se méfier des nutriments auxquels ils sont mélangés. Exemple : "Les chocolats allégés, à base d’édulcorants, sont effectivement moins sucrés que les produits classiques, mais ils sont plus gras !", précise le Dr Jacques Fricker, médecin nutritionniste

7. Sources

- Peter Havel et Kimber Stanhope de l’université de Californie. 67e session annuelle scientifique des associations américaines du diabète, 22-26 juin 2007, Chicago
-
AFSSA (Agence française de sécurité sanitaire des aliments)
-
SSMI (Société suisse de médecine interne)
-
INRA (Institut national de la recherche agronomique)
-
EUFIC (Conseil européen de l’information sur l’alimentation)

AIDEZ-moi, POURQUOI SUIS-JE TOUJOURS SI FATIGUéE ?

N'oubliez pas de mettre un commentaire ..ou signez mon livre d'or .. merci de votre visite .. à bientôt ..bisous




Blogs de même catégorie






BLOGGEZ ©2013 - Chenil des lavandes carnoux - craigslist search