créer un blog
DIEU ET LE CHEMIN
TEXTE DE PREDICATEUR [3]
CARTE BIBLIQUE [3]

Description :

SA PARLE DE DIEU



LE BAPTENE DE L ESPRIE


Qu'est-ce que le baptme de l'Esprit ?
Comment parler en langues. Comment dvelopper votre parler
en langues. La diffrence entre tre sauv et tre enlev.
Comment se prparer l'enlvement.


Avant de commencer, je voudrais prciser que le message de ce soir s'adresse deux catgories de personnes. Ce message s'adresse premirement ceux qui ne sont pas baptiss dans le Saint-Esprit. Deuximement, ce message s'adresse ceux qui sont dj baptiss dans le Saint-Esprit, et qui souhaitent revoir ce que dit la Bible sur ce baptme, dans le but d'tre eux-mmes capables de donner cet enseignement biblique autour d'eux.

Ouvrons nos Bibles au livre des Actes, au chapitre 2. Je voudrais insister sur un point que le Seigneur m'a mis vraiment coeur. Ce point est le suivant : le Seigneur revient bientt. Je sais que cela fait 2000 ans que les Chrtiens le disent, mais tout ce qu'il a promis s'accomplira, et le problme n'est pas de savoir le jour et l'heure o il va revenir, c'est d'tre prt quand il viendra. Certains croient que le Seigneur va revenir dans 20 ans, 100 ans, 1000 ans... Moi, je sais qu'il peut revenir d'un moment l'autre. En tous cas, quel que soit le moment, il faut que nous soyons prts au son de la dernire trompette, et que nous partions avec lui.
Est-ce-que vous vous rendez compte de la situation de ceux qui vont rester aprs l'enlvement de l'Epouse de Jsus ? Je ne sais pas si tout le monde se rend bien compte. Il y en a ici qui ont vcu le temps des Nazis : ceux qui ont un certain ge ont pu voir ce que pouvait tre un pays quand il tait aux mains d'un dictateur comme Hitler, surtout quand on est Juif. Mais quand la terre sera aux mains de l'Antichrist, tous les Juifs et les Chrtiens qui resteront seront pourchasss comme des btes. Ils seront torturs et mis mort, sauf s'ils acceptent la marque de la Bte, et l ils seront perdus.
Si j'insiste sur la ncessit pour nous d'tre enlevs, ce n'est pas simplement pour viter ces catastrophes qui vont s'abattre sur la terre quand l'Eglise sera enleve, mais c'est surtout par amour pour le Seigneur, parce que si nous aimons Jsus, nous dsirons tre avec lui. Paul savait que Jsus habitait, par la foi, dans le coeur des Chrtiens, mais il savait que tant que nous sommes sur cette terre et que le Seigneur est en haut, nos yeux ne le voient pas. Ce que Jsus dsire, c'est de nous avoir avec lui, et ce que nos coeurs dsirent c'est d'tre avec lui, le voir, le contempler.

Vous pouvez vous rendre compte ce qu'est regarder Jsus comme je vous regarde l, tout prs, puis d'aller vers lui, le toucher, lui parler ! C'est ce que nos coeurs attendent. Il essuiera toutes larmes de nos yeux, il nous expliquera toutes choses. En attendant, il faut vivre sur la terre, mais ce que le Seigneur veut, ce ne sont pas des Chrtiens qui frquentent de bonnes glises. Ce que le Seigneur dsire, ce sont de vrais Chrtiens authentiques. Le monde a trop souffert de voir des Chrtiens de nom ou des Chrtiens de faade qui ne manifestent pas dans leur vie le caractre de Jsus. Il y a des dgts
normes qui ont t causs bien des vies : des retards de conversion, des gens qui ont perdu la foi, uniquement parce qu'ils avaient ct d'eux des faux Chrtiens, ou des Chrtiens qui ne s'taient pas donns fond pour Jsus et qui marchaient un pied avec lui et un pied contre lui, donc ils ne pouvaient pas tre remplis de la vie de Jsus et leur vie a forcment t une catastrophe. Quand on n'a pas donn notre vie entirement Jsus, on va au devant de la mort.
Avec Jsus c'est tout ou rien. Ou tu es converti cent pour cent ou tu n'es pas converti du tout.
Tu ne peux pas tre converti 99 %. On est converti cent pour cent si on a eu dans le coeur la rvlation de ce que Jsus a fait pour nous, mais d'abord la rvlation de notre nant devant lui : on n'est rien du tout. Et pourtant, Jsus a tellement aim ces "rien-du-tout" qu'il a donn sa vie la Croix pour nous. Donc quand tu as reu dans le coeur la rvlation de ce que tu es sans Jsus et la rvlation de l'amour de Jsus pour toi, et puis, ce qu'il est capable de faire dans la vie de quelqu'un qui se donne vraiment lui, quand tu as reu cette rvlation-l, eh bien, tu ne veux qu'une chose, c'est aller jusqu'au bout avec Jsus, et surtout partir avec lui quand il reviendra.
Je rpte quelque chose de trs important que beaucoup de Chrtiens ngligent, c'est que pour tre enlev quand Jsus reviendra, il faut absolument tre n de nouveau. Jsus ne va pas enlever tous les Chrtiens de l'Eglise visible, qui ont une tiquette de Chrtiens, qui se disent Chrtiens parce qu'ils appartiennent des glises chrtiennes. S'ils n'ont pas reu la vie, la nouvelle naissance, ils
n'appartiennent pas au Seigneur. Ils n'ont pas son Esprit, ils ne sont pas unis lui, ils ne font pas un corps avec lui. Donc il faut vraiment tre sr que tu es n de nouveau ; il ne s'agit pas d'avoir fait un mouvement vers Jsus. Combien de Chrtiens rpondent des appels, dans des glises o l'on dit :
"Venez, vous avez entendu l'Evangile, approchez-vous." Et ils s'approchent. Ils ont les sentiments vraiment travaills pendant un instant, et puis six mois aprs, on ne les voit plus. Non pas qu'on ne les voit plus dans telle ou telle glise, mais on ne les voit plus marcher avec Jsus.
Comme le Saint-Esprit nous pousse la repentance et nous pousse dans les bras de Jsus, il nous pousse aussi la saintet. C'est l'Esprit de saintet qui entre en nous quand on accepte Jsus.
Donc il faut tre n de nouveau, et pour tre n de nouveau, il faut avoir entendu l'Evangile de Jsus, pas seulement avec l'oreille mais avec "l'oreille du coeur". Il faut avoir le coeur vivement touch par le message de la mort et de la rsurrection de Jsus et qu'on ait compris pourquoi Il tait venu, ce qu'Il
est venu faire, ce qu'Il veut faire en nous. Quand on a reu cela dans un coeur ouvert la Parole du Seigneur, et qu'on rpond : "Oui, je t'ouvre mon coeur", la vie de Jsus entre et nous fait natre de nouveau. Cela ne veut pas dire qu'on devient un homme et une femme parfaits pleinement manifests dans le caractre de Jsus, cela veut dire qu'on a reu la vie de Jsus, que tout commence ce moment l.
Si nous avons reu la vie de Jsus, la premire des choses que Jsus nous demande et que les aptres exigeaient des Chrtiens quand ils se convertissaient Jsus, quand ils rpondaient l'appel, c'est d'tre baptiss d'eau par immersion au nom du Pre, du Fils et du Saint-Esprit. Au nom du
Seigneur Jsus parce que le baptme par immersion, c'est notre ensevelissement en Jsus. Ce n'est pas simplement le symbole de notre mort et de notre rsurrection, c'est notre ensevelissement spirituel et c'est pour cela que le Seigneur l'a demand, et c'est pour cela que les premiers disciples et les aptres l'exigeaient dans l'heure, les minutes qui suivaient la conversion. Et j'insiste l-dessus, parce que le Seigneur a persuad mon coeur. Il ne s'agit pas de dire : "Bon, maintenant, on va aller l'glise de ceux qui baptisent tout de suite aprs la conversion." Cela ne veut rien dire, cela ferait une secte de
plus. Cela veut dire simplement qu'on sonde la Parole du Seigneur, on voit dans quel esprit le Seigneur le demande. Le Seigneur veut nous prparer son union avec lui.
Et seuls seront enlevs ceux qui seront ns de nouveau, baptiss d'eau par immersion, et baptiss du Saint-Esprit. Les autres ne seront pas enlevs. Je ne dis pas qu'ils ne seront pas sauvs, beaucoup seront sauvs parmi eux, mais il y a une diffrence entre "tre sauv" et "tre enlev". Jsus va enlever une Epouse sans ride, ni tache, ni rien de semblable, celle qui est la vritable Eglise, celle qu'il connat de l'intrieur. C'est la raison pour laquelle, si vous sondez les Ecritures avec un coeur ouvert, vous voyez que le souci constant de Jsus et des aptres tait d'amener d'abord la repentance et la conversion ceux qui coutaient le message de l'Evangile et ensuite de les amener un baptme
d'eau par immersion et un baptme du Saint-Esprit immdiats. C'tait le souci constant des aptres, parce qu'ils connaissaient la pense du Seigneur.

Cela ne veut pas dire que si tu es n de nouveau, baptis par immersion, baptis de l'Esprit, ce soit une garantie que tu vas tre enlev. Si aprs ta conversion, aprs ton baptme d'eau par immersion, et aprs ton baptme du Saint-Esprit, tu recommences vivre une vie de pch et marcher dans la chair sans te repentir, tu ne seras pas enlev. Imaginez un Chrtien qui soit baptis du
Saint-Esprit, baptis d'eau et tout, qui s'occupe des finances d'une glise et qui puise dans la caisse comme faisait Judas, vous croyez qu' l'instant o il puise dans la caisse, si Jsus revient, il va le prendre ? Il ne le prendra pas. Il a beau avoir reu le baptme de l'Esprit, il n'a pas persvr dans sa communion avec Jsus, et dans un renouvellement constant de son baptme de l'Esprit jour aprs jour, comme faisaient les vrais Chrtiens du dbut.

Ceux-ci savaient que sans nouvelle naissance, on ne peut pas recevoir la vie de Jsus donc son Esprit. Sans le baptme d'eau, tu ne peux pas recevoir la victoire sur le pch parce que l'ensevelissement reprsente la mort et la rsurrection en Christ. Et sans le baptme de l'Esprit, tu ne peux pas recevoir la puissance du Seigneur pour tmoigner, exercer les dons du Seigneur et tre
conduit dans toute la plnitude de la communion avec Jsus par l'Esprit de vrit. Seul le Saint-Esprit est capable de nous ouvrir la Parole de Dieu, de remplir nos coeurs des dons et du fruit de l'Esprit et de nous prparer partir avec Jsus.
Jsus veut enlever une Eglise pure, sans ride ni tache. Alors, comment tre pur, sans ride, ni tache, ni rien de semblable ? Certains disent : "Ah, mais c'est trop, jamais je n'y arriverai, je ne vais pas tre enlev." Ce soir, je voudrais vous encourager, et vous montrer que non seulement c'est possible, mais c'est la volont de Dieu pour tous ses enfants. Dieu voudrait que nous soyons tous
enlevs pour tre avec Jsus. Donc, il a tout prvu ds le dbut pour que nous le soyons si nous faisons simplement, avec une foi d'enfant, les choses qu'il nous demande de faire. Et notre Seigneur est tellement puissant qu'il peut accomplir toutes choses dans la vie de ceux qui croient.
Comment as-tu reu ton salut ? Parce que des gens t'y ont pouss ? Non, cela s'est produit une fois dans ton coeur, tu as t touch par le message de l'Evangile, tu es venu Jsus, tu as ouvert ton coeur et lui a fait le reste. Le Seigneur pousse par son Esprit (c'est une forte pression mais qui est
douce), entrer dans toutes les choses de Jsus. Il ne nous pousse pas entrer dans telle ou telle glise pour aller chauffer un banc, mais entrer dans toutes les choses de Jsus : entrer dans sa communion, entrer dans sa vie, entrer dans un vrai, puissant et plein baptme du Saint-Esprit, qui, l, si on ouvre le coeur, pntre et nous remplit. Non seulement il nous remplit mais il nous couvre de son onction, de sa prsence.

Certains peuvent me dire : "Oui, mais, je ne parle pas en langues. Qu'est-ce qu'il faut faire ? Je ne vais pas tre enlev." Certains font presque des dpressions parce qu'ils ne parlent pas en langues.
Ils se disent qu'ils ne sont pas baptiss de l'Esprit, donc ils ne peuvent pas tre enlevs. Mais ce n'est pas comme cela que a se passe, bien-aims. Je voudrais vous encourager en vous montrant comment dans la Bible, Dieu a prvu les choses. Et je vais surtout insister, non pas sur la nouvelle naissance et
sur le baptme d'eau au nom du Pre, du Fils, et du Saint-Esprit, mais sur le baptme de l'Esprit, pour voir comment dans sa Parole, le Seigneur a prvu les choses.
Lisons dans Actes 2, au verset 38 : Pierre leur dit : Repentez-vous (la nouvelle naissance commence par l),
et que chacun de vous soit plong (baptme d'eau par immersion) au nom de Jsus-Christ (et le baptme d'eau au nom de Jsus-Christ, c'est le baptme au nom du Pre, du Fils, et du Saint-Esprit, en confessant Jsus comme notre Seigneur et Sauveur), pour le pardon de vos pchs ; (le pardon de tes pchs t'est donn quand tu t'es repenti et baptis d'eau au nom du Seigneur.) et vous recevez le don du Saint-Esprit .
 
Ici, il s'agit du baptme du Saint-Esprit.
Il ne s'agit pas du don de l'Esprit, reu quand on tourne son coeur vers Jsus et qu'on reoit la nouvelle naissance. Je fais la diffrence, parce que dans la Bible, elle est faite. Le jour de la rsurrection, Jsus a souffl sur ses disciples et leur a dit : Recevez le Saint-Esprit (Jean 20:22).
Ce n'tait pas le baptme de l'Esprit. Il leur avait dit : "Le Saint-Esprit qui est ct de vous et avec vous, sera en vous". Donc quand il a souffl sur eux, le Saint-Esprit est entr en eux. Il n'tait pas en eux avant. Il fallait que Jsus meure et soit ressuscit pour que les disciples aient le droit de recevoir
le Saint-Esprit en eux. Et aussitt, Il leur dit : Mais vous, dans peu de jours, vous serez baptiss du Saint-Esprit (Actes 1:5). Donc, Jsus lui-mme fait une diffrence : les disciples taient convertis, ils taient baptiss d'eau, ils taient disciples de Jsus, mais ils n'taient pas encore baptiss du Saint-
Esprit. Et Jsus leur dit :
"Il faut que vous le soyez, sinon vous ne pourrez rien faire avec moi, sans tre baptiss du Saint-Esprit. Restez Jrusalem, attendez."

Et Pierre leur dit dans Actes 2:39 : Et vous recevrez le don du Saint-Esprit, car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera . Dans la pense de Jsus, et dans la pense des aptres qui
transmettaient simplement le message de Jsus, c'est clair que Jsus les appelait d'abord la repentance, pour la nouvelle naissance, ensuite au baptme d'eau au nom du Seigneur, et ensuite recevoir immdiatement le don du Saint-Esprit. Si tu n'es pas encore baptis d'eau, pourquoi ne recevrais-tu pas, toi-aussi, le baptme d'eau ? Les seules raisons pour lesquelles tu ne pourrais pas le recevoir, c'est soit parce que tu n'es pas n de nouveau, soit parce que tu rsistes au baptme d'eau et dans ce cas-l, le Seigneur attendra. Mais il peut te baptiser d'eau immdiatement comme Il l'a fait pour Corneille. Il voyait que leurs coeurs taient ouverts et ils ont t baptiss d'eau tout de suite.
Si tu 'es pas baptis d'eau, cela vient soit parce que tu continues rsister au Seigneur, et lui attend que tu obisses, soit parce que personne ne t'a jamais dit ce qu'il fallait faire, donc tu n'es pas au courant de la volont du Seigneur pour toi. Au dbut, cela tait expliqu clairement par les aptres. La foi tait agissante parce que Jsus venait juste de mourir et de ressusciter. Il venait de donner ses instructions aux aptres qui l'avaient vu ressuscit. Il avait parl pendant quarante jours avec eux, et les aptres taient remplis d'une foi toute preuve. La foi repose sur la Parole de Jsus, donc ils savaient quels taient les commandements de Jsus, ils taient prts les enseigner tels que Jsus les
avait donns.
Peu de temps aprs, dans Actes 8, un rveil survient Samarie, et Philippe va prcher l'Evangile. Il est dit au verset 12 : Quand ils eurent cru Philippe, qui leur annonait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de Jsus-Christ, hommes et femmes se firent baptiser d'eau. Simon lui-mme (le grand magicien) crut, et aprs avoir t baptis, il ne quittait plus Philippe . Un peu plus loin, au verset 14 : les aptres qui taient Jrusalem (ils n'y taient pour rien du tout dans ce rveil mais ils ont entendu dire que Dieu avait visit la Samarie), ayant appris
que la Samarie avait reu la Parole de Dieu, y envoyrent Pierre et Jean (le mme Pierre qui avait fait ce discours le jour de la Pentecte en disant : "le don de l'Esprit est pour vous.")
Ceux-ci, arrivs chez les Samaritains, prirent pour eux, afin qu'ils reoivent le Saint-Esprit. Car il n'tait descendu encore sur aucun d'eux. Ils avaient seulement t baptiss au nom du Seigneur Jsus .

Vous voyez, il y a deux catgories de Chrtiens. Il y a ceux qui croient que l'on reoit le baptme de l'Esprit au moment o l'on se convertit, et il y a ceux qui croient que l'on reoit le baptme de l'Esprit aprs, dans une autre exprience que celle de la conversion. Et souvent ces deux catgories de Chrtiens se disputent, se chamaillent en disant : "C'est moi qui ai raison, toi tu as tort." Mais en fait, ils ont tous les deux raison, parce qu' l'instant o ils ont reu le Seigneur Jsus-Christ pleinement et la vie de Dieu, ils ont potentiellement reu tout l'hritage cleste en Jsus-Christ. Toute la vie de Dieu, toutes les promesses de Dieu, tous les dons de Jsus, sont dj inclus au moment o tu reois Jsus. Toute la vie ! Comme la semence ! Elle contient toute la vie de l'arbre, tu ne vois pas l'arbre dans la semence, mais quand elle se dveloppe, tu vois l'arbre apparatre. L'arbre tout entier tait dj dans la semence.
Donc quand tu reois la vie de Jsus, tu reois toute la vie de Christ, tu reois un plein baptme du Saint-Esprit, tous les dons que Dieu a prvus pour toi. Tout le plan de Jsus pour toi est dj reu ds le dpart de ta conversion et de ta nouvelle naissance. Mais tout cela n'est pas manifest en toi. Et alors, comme tout est reu par la foi, chaque don supplmentaire que Dieu veut manifester,
Dieu a besoin que tu fasses un pas de foi pour saisir cet hritage qu'il t'annonce en Christ. Tout t'est donn par la foi : le salut par la foi, le baptme d'eau par la foi, le baptme du Saint-Esprit par la foi, les dons spirituels (Paul nous dit : "Recherchez-les") aussi, nous sont donns par la foi. Cela veut dire que cette foi devient agissante quand on connat la volont de Dieu.
Si je sais que Dieu veut donner un plein baptme de l'Esprit tous ses enfants, tous ceux qui sont srieux avec lui, bien entendu, cela fortifie ma foi parce que je sais dans mon coeur que je ne suis pas une exception. Les cent vingt l'ont tous reu, sans exception.
A Samarie, le premier souci de Pierre et Jean en arrivant, a sans doute t de dire : "Est-ce-que vous avez reu le Saint-Esprit ? Non ? Alors, approchez-vous, on va vous imposer les mains." Au verset 17 : Pierre et Jean leur imposrent les mains et ils reurent le Saint-Esprit . Mais c'est
tellement simple ! Il n'est pas dit : "Quelques-uns, qui taient appels un ministre spcial reurent le Saint-Esprit et les autres ne l'ont pas reu." Non ! Il est crit : et ils reurent le Saint-Esprit .
Pour moi, cela veut dire qu'ils reurent tous le Saint-Esprit, comme les cent vingt au dbut. Pourquoi ?
Parce que Dieu tait derrire sa Parole et Dieu voulait absolument qu'ils aient immdiatement le Saint-Esprit parce qu'il savait que sans ce baptme de l'Esprit, ils ne pouvaient ni tre enlevs, ni tre efficaces dans le royaume de Dieu.
Et ceux qui sont morts cette priode-l, en tant ns de nouveau, baptiss d'eau, baptiss du Saint-Esprit, et en rgle avec Dieu au moment o ils sont morts, ce seront les premiers qui vont ressusciter quand Jsus va revenir. C'taient des candidats l'enlvement : les premiers qui vont ressusciter, parce que le Seigneur dit qu'au son de la dernire trompette, tous les morts en Christ
ressusciteront les premiers ; et les morts en Christ, ce n'est pas l'glise visible de Jsus toutes catgories confondues, quel que soit leur tat, non ! Ce sont ceux qui taient prts au moment de mourir, ce sont ceux qui auraient t enlevs s'ils avaient t vivants le jour de l'enlvement, ce sont ceux qui taient ns de nouveau, baptiss d'eau et baptiss de l'Esprit et qui marchaient dans ce
baptme de l'Esprit fidlement tous les jours, lavs constamment par le sang de Jsus, recevant constamment ce que Jsus avait leur donner, marchant d'un coeur obissant devant le Seigneur. Ceux l seront les premiers ressusciter, et nous les vivants qui seront rests, si nous sommes dans cette mme situation-l, nous partirons avec eux la rencontre du Seigneur.
Donc le baptme du Saint-Esprit n'est pas un diplme de bonne conduite donn des saints de vieille date, des Chrtiens qui ont vingt ou trente ans de conversion, qui ont fidlement servi la cne tous les dimanches, ce n'est pas cela. Ce sont simplement ceux qui ont cru dans leur coeur que ds le dbut de leur vie chrtienne, Dieu voulait les baptiser du Saint-Esprit, et qui l'ont reu comme un petit enfant le reoit. Jsus a dit : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l'avez reu, et vous le verrez s'accomplir (Marc 11:24).
A combien plus forte raison notre Pre cleste donnera-t-il le Saint-Esprit ceux qui le lui demandent ? (Luc 11:13).
Pourquoi ? Parce que lui dsire nous le donner, mais il dsire que nous fassions ce pas de foi, qui consiste prier en disant : "Seigneur, j'ai appris dans ta Parole que tu veux me donner le Saint-Esprit, et qu'en Christ je reois tout de toi, je veux le recevoir de toi parce que je veux tre rempli de toi." Et le Seigneur remplit ce que je lui donne remplir.
Quand tu viens au Seigneur Jsus et qu'il te fait natre de nouveau, il est possible que tu sois encore rempli de toutes sortes d'impurets. Ce n'est pas cela qui va impressionner le plus le Seigneur, Il va te prendre tel que tu es, et si tu te donnes au Seigneur, tout ce que tu vas lui donner, il va le remplir. Et maintenant, il va travailler purifier tout ce vase, le nettoyer compltement pour te remplir toujours plus. Alors si tu te donnes au Seigneur pour la valeur d'un d coudre remplir, il va remplir ce d coudre ; si tu lui donnes la valeur d'une barrique, Il va remplir cette barrique. Dis au Seigneur : "Etends mes limites constamment, pas pour gonfler comme une grenouille, mais parce que je veux tre rempli de toi, puis nettoie, enlve la boue, la vase qui est au fond, les cailloux, les graviers, tout a, enlve-le Seigneur, lave-moi constamment dans l'eau de ta Parole, lave-moi et remplis-moi de toi la place de tout ce que tu as enlev." Et il va le faire.

Si ds le dbut de ta conversion, tu as fait vraiment cette dmarche, d'un coeur honnte et bon, de prier en disant : "Seigneur, je suis un pcheur, pardonne-moi, remplis-moi de ta vie", le Seigneur le fait, il te fait natre de nouveau ; et tu vas immdiatement te faire plonger dans l'eau au nom du Pre, du Fils, et du Saint-Esprit. Si tu ne le fais pas, alors que tu as compris que tu dois le faire, tu retardes simplement le moment o tu vas avoir une pleine victoire sur le pch. Tu rsistes au Seigneur, ce n'est jamais bon de rsister au Seigneur. Et tout de suite aprs tu vas demander le baptme de l'Esprit :
le Seigneur remplira tout ce que tu lui donneras remplir. Il va le faire simplement et sans reproche.
De l, il va travailler pour en remplir davantage parce qu'il te connat, il sonde ton coeur, il voit ce qu'il faut faire comme travail de nettoyage pour remplir encore ce qui reste remplir.
Dans Actes 10, Pierre annonce l'vangile Corneille et sa famille. Il annonce le message de la rsurrection de Jsus et du pardon des pchs. Au verset 43, Pierre dit : Tous les prophtes rendent de Jsus ce tmoignage que quiconque crot en lui reoit par son nom le pardon des pchs . Et immdiatement, Comme Pierre prononait encore ces mots, le Saint-Esprit descendit sur tous ceux qui coutaient la Parole . Tous ! Tu n'es pas une exception. Jsus veut te remplir.
Tous les fidles circoncis (Juifs) qui taient venus avec Pierre, furent tonns de ce que le don du Saint-Esprit tait aussi rpandu sur les paens . L aussi, il a fallu un coup de pouce du Seigneur, puisque les Juifs n'taient pas capables de comprendre que ces "vilains paens" soient dignes de recevoir le Saint-Esprit. Il a fallu que Dieu les baptise comme a du Saint-Esprit sa propre initiative. L ils ont compris. Ils ont dit : "Puisqu'ils ont reu le Saint-Esprit comme nous au dbut, rien n'empche qu'ils soient baptiss d'eau". Vous voyez que le baptme d'eau va avec le baptme du Saint-Esprit, et vice versa. Pierre dit : Peut-on refuser l'eau du baptme ceux qui ont reu le
Saint-Esprit aussi bien que nous ? Et il ordonna qu'ils soient baptiss au nom du Seigneur . Et ils ont t baptiss d'eau en pleine nuit, ds leur conversion.
C'est ce que je pratique moi-mme, s'il y a de l'eau ct. Ds qu'une me est amene au Seigneur, je lui dis : "Voil ce que dit le Seigneur : tu dois tre baptise d'eau, tout de suite !" C'est cela qu'il faut faire. Arrtons ces services de baptme en robe blanche o on fait attendre les gens, quinze jours, trois semaines, six mois pour faire un beau tmoignage familial : ce n'est pas la Parole du Seigneur. Qu'est-ce qui, ici Csare, chez Corneille, les aurait empch de faire un beau tmoignage avec un capitaine romain ? Toute l'arme romaine serait venue. Ils auraient pu faire vraiment quelque chose de formidable. Cela, c'est la pense des hommes. Dieu pensait davantage ceux qui venaient de se convertir qu' l'entourage.
Et quand Pierre et les autres rentrent, les Juifs ne sont pas contents : "Comment ? Tu es entr chez un paen et on a entendu dire que tu les as baptiss, mais qu'est-ce que c'est ?" Pierre leur raconte ce que Dieu a fait. Il leur dit au chapitre 11 et au verset 15 : Lorsque je me fus mis parler, le Saint-Esprit descendit sur eux comme sur nous au commencement . Aucune diffrence entre Juifs et paens, tous au mme niveau.
Qu'est-ce qui s'est pass au commencement, le jour de la Pentecte ? Ils ont t baptiss du Saint-Esprit et ils se mirent parler en langues selon ce que le Saint-Esprit leur donnait de s'exprimer (Actes 2). Qu'est-ce qui s'est pass lorsque Corneille reut le Saint-Esprit, au verset 45 du chapitre 10 ? Ils les entendaient parler en langues et glorifier Dieu . Donc, le simple et vrai baptme du Saint-Esprit s'accompagne toujours du parler en langues, toujours, toujours ! Ne me parlez pas d'un baptme du Saint-Esprit sans parler en langues, ce n'est pas l'Evangile. Ou alors, tu l'as reu par la foi mais tu attends que cela se manifeste. Cela doit se manifester quand tu fais le pas de foi
toi-mme.
Donc je t'encourage le faire ce soir encore. Je t'encourage demander tre rempli du Saint-Esprit si tu es vraiment n de nouveau et si tu as accept le baptme par immersion. Je t'encourage demander tre rempli ou renouvel du Saint-Esprit. Parce que Dieu a en rserve tellement de choses pour toi. Dans son amour pour toi, il sait que tu en as besoin. Quand tu reois dans ton coeur la vie de Jsus, c'est comme quand tu as dans ton jardin un sillon tout dessch avec des petites plantes rabougries, et que subitement la vanne est ouverte et l'eau arrive dans le sillon. Et toutes ces plantes reprennent vie.
Le baptme de l'Esprit t'est donn pour que tu sois rempli de la vie de Jsus, et non seulement que tu en sois rempli, mais que cette vie te couvre et qu'elle dborde de toi. Je voudrais te donner faim des choses de Jsus et te montrer que ds le dbut, il en tait comme cela. Aujourd'hui la pense du Pre c'est qu'il en soit comme cela pour nous aussi.

Lisons dans Actes 19, au verset 1 (des annes aprs) : Paul, aprs avoir parcouru les hautes provinces de l'Asie, arriva Ephse. Ayant rencontr quelques disciples, ... Paul apprend qu'il y a Ephse des disciples de Jsus. Donc dans son esprit, il s'est dit : "Ce sont des disciples de Jsus, ils
ont reu la nouvelle naissance." Mais il ne savait pas s'ils avaient reu le Saint-Esprit. Ayant rencontr quelques disciples, il leur dit : Avez vous reu le Saint-Esprit, quand vous avez cru ? Il ne parlait pas de la rception du Saint-Esprit qui fait natre de nouveau, qui nous est donn quand le
Saint-Esprit entre en nous, pour changer notre esprit et nous faire natre de nouveau, il parlait du baptme de l'Esprit qui vient sur les nouveaux convertis et les remplit, afin qu'ils soient des tmoins puissants de Jsus.
Ils rpondirent : Nous n'avons pas mme entendu dire qu'il y ait un Saint-Esprit . Et la rponse de Paul doit vous clairer sur la raison pour laquelle il faut tre baptis par immersion.
Puisqu'ils n'avaient pas reu le baptme de l'Esprit, immdiatement Paul a pens une chose : il doit y avoir quelque chose qui cloche avec leur baptme d'eau. Il leur dit : Mais de quel baptme avez vous donc t baptiss ? Paul leur demande ce qui s'est pass. Et ils rpondent : "On a t baptis du
baptme de Jean qui est un baptme de repentance". Et Paul a dit : "Eh bien, on va rparer cela tout de suite. Votre baptme de Jean, d'accord, c'tait bon pour vous amener la repentance, mais ce n'est pas le baptme chrtien au nom du Seigneur." Lisons au verset 4 : Alors Paul dit: Jean a baptis du
baptme de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait aprs lui, c'est--dire, en Jsus.
Sur ces paroles, ils furent baptiss d'eau au nom du Seigneur Jsus. Et lorsque Paul leur eut impos les mains, le Saint-Esprit vint sur eux et ils parlaient en langues . Comme sur les disciples, au commencement.
Le Seigneur a un modle unique, c'est sa Parole. Et comme cela s'est pass au commencement, cela doit toujours se passer ainsi. Parce que Dieu ne fait pas de prfrence, de chouchou. Le Seigneur ne va pas dire : "Du temps des aptres, je les ai traits de manire spciale parce qu'il fallait tendre
l'glise ; on avait besoin de signes, de miracles. Maintenant, il y a beaucoup de Chrtiens, on n'a pas besoin de signes, de miracles. On n'a pas besoin de Chrtiens puissants remplis de l'Esprit." Est-ce cela ? Non ! Maintenant, c'est encore pire qu'avant. C'est pire parce que maintenant l'glise visible est
remplie d'adultres, de mensonges, de toutes sortes de problmes bien pires que du temps des Corinthiens. Et ce que Jsus veut, c'est nous remplir de son Esprit pour qu'on marche comme Jsus a march. Ce n'est pas simplement pour avoir la puissance, pour exercer les dons, pour parler en langues, mais Dieu veut un baptme de feu qui consume le pch, qui nous fait entrer dans la plnitude de Jsus, qui nous explique pleinement sa Parole, et alors nous pourrons marcher avec la puissance et les dons de l'Esprit.
La puissance et les dons sans la saintet, c'est la catastrophe assure. On peut exercer la puissance sans la saintet. On peut exercer les dons sans la saintet. On peut mme exercer les dons et la puissance sans tre connu de Jsus, sans mme tre n de nouveau. Jsus nous le dit dans sa Parole,
en Matthieu 7:22 : Plusieurs me diront en ce jour-l : Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophtis par ton nom ? n'avons-nous pas chass des dmons par ton nom ? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquit . Ceux-l pouvaient donc trs bien parler en langues puisqu'ils exeraient la prophtie et les dons, mais le fait de parler en langues est une chose et
le fait d'tre vraiment baptis du Saint-Esprit, avec parler en langues, est une autre chose. Si j'entends un frre parler en langues, et que je reoive du Seigneur l'assurance que son parler en langues vient bien du Saint-Esprit, ce n'est pas cela qui va me garantir que ce frre marche dans la saintet. Ce qui
va me le garantir, c'est le fruit qu'il va porter.

Mais un Chrtien qui marche vraiment dans le fruit de l'Esprit, dans la saintet de Dieu, doit aussi parler en langues. Cela fait partie des cadeaux et dons que Dieu rserve son Epouse, ces merveilleuses dcorations clestes dont il veut couvrir notre robe de fin lin, la robe de marie. Il y a une robe de fin lin qui est la justice des saints, et puis il y a tous les bijoux prcieux dont Jsus nous dcore, qui sont les dons de l'Esprit et qui sont les manifestations de sa puissance : les dons, le parler en langues et le tout fait une belle marie prte tre enleve.

Donc, quand tu reois le baptme de l'Esprit, c'est que tu l'as demand et que tu as un coeur obissant parce que tu sais que tu veux aller jusqu'au bout avec Jsus. Tu l'as demand en disant :
"Seigneur, j'ai compris ta Parole, j'ai accept Jsus, je me suis repenti, j'ai accept un baptme d'eau par immersion au nom du Seigneur, et maintenant puisque je connais ta Parole, et que je vois que ton dsir ardent, c'est de me donner tout de suite le baptme de l'Esprit, alors Seigneur je te le demande."
Comme lorsque les aptres imposaient les mains, ils faisaient une courte prire : "Seigneur, selon ta promesse, donne ce que tu as promis". Et ceux qui taient l recevaient le Saint-Esprit parce qu'ils savaient que c'tait la promesse de Dieu. Ils avaient un coeur simple d'enfant. C'est comme cela que a se passait tout le temps au dbut. Il faut que cela se passe comme a avec toi. Tu le demandes immdiatement aprs ta conversion parce que tu connais la volont de Dieu et l'ayant demand, tu crois dans ton coeur que Dieu te le donne, tout de suite, sans attendre. Et partir de ce moment-l, tu reois du Saint-Esprit la capacit d'exercer ce don du parler en langues qui ne vient pas de toi, qui est
un don surnaturel qui est donn tous ceux qui le demandent par la foi.
Quand vas-tu croire que tu es baptis de l'Esprit ? Quand tu t'entendras parler en langues ?
Non, a ne peut pas marcher comme cela. C'est quand tu vas croire que la Parole de Dieu t'a dit :
"Dieu veut que tu sois rempli parce que tu es un enfant de Dieu. Tu as montr par ton obissance et ta repentance que tu voulais recevoir le Seigneur dans ta vie. Tu as reu la vie de Jsus en toi, et maintenant, tu as le droit de demander le baptme de l'Esprit." Demande-le et prends-le par la foi.
Est-ce si difficile de prendre par la foi quelque chose que Dieu veut nous donner ?
Apparemment, c'est difficile pour beaucoup. Pourquoi est-ce difficile pour beaucoup ? Je crois personnellement que c'est parce que la Parole de Dieu n'a pas encore profondment pntr dans leur coeur pour leur montrer que Dieu veut leur donner ce baptme immdiatement et cent pour cent. Si je le crois, je le saisis, et si je le saisis, le Saint-Esprit en moi me donne immdiatement la capacit de parler en langues. C'est une capacit qui m'est donne par le Saint-Esprit.
Corneille et les autres, Samarie, ne se posaient pas tellement de questions au dbut. Ils recevaient le Saint-Esprit tout simplement et ils se mettaient parler en langues. Mais je crois qu'il y a eu tellement de faux enseignements, tellement de choses qui ont t dites sur le baptme de l'Esprit, tellement de choses fausses qu'on a pu dire, que cela a perturb la foi de beaucoup de Chrtiens qui n'ont plus cette simplicit du dbut.
Il m'est arriv plusieurs fois de me trouver dans la position de celui qui encourage un Chrtien qui n'arrive pas saisir ce baptme de l'Esprit, pour lui expliquer ce qui tait dans la Parole, pour fortifier sa foi, en lui montrant qu'il n'tait pas une exception, que puisqu'il l'avait demand de tout son coeur, Dieu le lui avait dj donn et qu'il avait besoin de le croire tout implement. Dans ce cas, je l'encourage faire ce pas de foi, et je lui dis : "Eh bien coute, on va se mettre devant le Seigneur, et je t'encourage ouvrir ta bouche et remuer tes lvres et ta langue en regardant Jsus qui baptise du
Saint-Esprit et en laissant l'inspiration de l'Esprit se manifester par tes lvres et par ta bouche. Ne garde pas tes lvres coinces, ne garde pas ta langue attache avec un cadenas, n'attends pas que l'onction puissante du Saint-Esprit te pousse malgr toi ouvrir la bouche et parler en langues. Ce n'est pas la manire normale du Seigneur."

Si tu es n de nouveau, si tu as accept le baptme d'eau par immersion, si tu n'as pas de pch connu non confess, tu vas au Seigneur, et par un acte de foi, tu dis : "Seigneur, j'ai pris par la foi ce baptme de l'Esprit et maintenant je veux te parler dans cette langue nouvelle parce que je sais que le Saint-Esprit va me donner l'inspiration." Et tu n'auras pas chercher dans ta tte les mots pour essayer de former un charabia quelconque. Pas du tout, si tu essaies de faire cela, tu ne tiendras pas plus de quelques minutes. Tu seras puis avant, tandis que si l'inspiration de l'Esprit s'coule tranquillement par ta bouche, par la foi, tu peux parler des heures et des heures et non seulement tu n'es pas fatigu mais tu es difi, comme dit la Parole : Celui qui parle en langue s'difie lui-mme (1 Corinthiens 14:4).

De mme que les choses se faisaient simplement au dbut, Dieu veut les faire simplement aujourd'hui. Il veut que tu sois prt pour l'enlvement et tu peux tre prt pour l'enlvement d'une manire toute simple : en croyant les promesses du Seigneur et en les prenant pour toi. Je reviens l dessus parce qu'il y a des gens qui sont tristes. Je reois des lettres qui disent : "Mais on ne m'a jamais appris cela dans mon glise, et puis je suis inquiet parce que je n'ai jamais parl en langues, alors je vais rater l'enlvement". Je lui dis : "Non, si tu crois que tu as reu un vrai baptme de l'Esprit, que tu crois dans ton coeur que tu l'as reu, dj c'est quelque chose qui t'appartient. Tu n'as plus qu' faire le pas de foi pour montrer Dieu que tu crois simplement cela, fais-le. Mais dj si tu crois, tu es prt pour l'enlvement, tu crois dans ton coeur, tu le sais".
Ce soir, le Seigneur voudrait que nous tous qui sommes ici, nous soyons tous ns de nouveau, baptiss d'eau par immersion au nom du Seigneur et baptiss du Saint-Esprit. S'il y en a qui ne sont pas baptiss d'eau par immersion, dpchez-vous de le faire, c'est un ordre du Seigneur que je vous transmets. Comme tous les ordres du Seigneur, il ne force personne mais nous subissons les consquences de notre dsobissance.

Est-ce que tu veux tre baptis du Saint-Esprit ? Il y en a plusieurs qui m'ont dit : "Je parle en langues, mais je ne suis pas sr que ce soit un parler en langues de Dieu". Pour moi, j'aurais tendance penser que puisque vous avez vraiment demand le baptme de l'Esprit, vous avez reu le baptme de l'Esprit, que vous avez un parler en langues dont vous n'tes pas sr parce qu'il ne s'est pas dvelopp. Il faut que vous ayez la certitude dans votre coeur que ce que vous demandez, vous le recevrez. Donc, si tu reois le parler en langues aprs avoir demand au Seigneur d'tre baptis de l'Esprit, il n'y a rien de plus normal : tu as reu le bon.
Mais ce qui peut se passer, c'est que tu as des doutes, parce que dans ton parler en langues, ce sont toujours les mmes phrases qui reviennent, et tu te dis : "Mais, a ne se dveloppe pas !" Et c'est ce qui te fait douter de l'authenticit de ce parler en langues. Demande au Seigneur qu'il largisse ton
parler en langues, qu'il te donne des nouvelles langues, et entre par la foi dans de nouvelles langues.
C'est par la foi que tu le prends. Tu dis : "Seigneur, j'ai parl, mais la langue que je parle, c'est toujours la mme, je voudrais que tu me donnes de nouvelles langues, Seigneur, largis mon parler en langues". Que va faire ton Pre Cleste ? Il va rpondre. Il va enrichir ton parler en langues, et il va le faire instantanment, comme toujours, mais il faut que tu croies, toi, qu'au moment o tu pries, Dieu t'exauce. Si tu demandes une chose qui est conforme la volont du Seigneur, il t'exauce et il te remplit de l'Esprit, et il commence travailler en toi et te purifier.

Seigneur, je te bnis de tout mon coeur, parce que ta Parole est simple. Tu dis que nous devons avoir un coeur d'enfant et toi, tu es prt donner ce que tu as promis. Aussi Seigneur, ce soir, je te demande de conduire tous ces moments, de conduire le reste de cette soire, de tout diriger, de prendre tout en mains, Seigneur Dieu tout-puissant, pour que ton nom soit glorifi. Je te prie, Seigneur, de remplir nos coeurs de la connaissance de ta Parole ; que tous les obstacles soient briss compltement, que nous soyons tous visits par toi, renouvels par toi ; que tu nous remplisses tous de ton Esprit, Pre, pour faire ton oeuvre et pour glorifier ton nom, Pre, au nom de Jsus, je te prie.

Amen.


Auteur : Henri VIAUD-MURAT

AMOURE L AMOUREL IMPORTEMPS

Si nous tions honntes, la plupart d'entre nous diraient que notre plus grand besoin est celui d'tre aim. L'acceptation viendrait au deuxime rang. En fait, pour bien des gens, l'amour et l'acceptation vont de pair, ce qui est aussi vrai du point de vue de Dieu. Cependant, sa conception de l'amour diffre normment de la ntre. Dans notre esprit humain, l'amour est souvent associ ce que nous avons fait de bien plutt qu' ce nous avons donn librement, sans lien avec le rendement.

Nous sommes souvent tents de croire que si nous pouvons plaire nos parents, notre conjoint, notre employeur ou nos amis, nous nous sentirons alors aims, mais ce n'est jamais le cas pour trs longtemps. La vie base sur ce genre de performance devient davantage une tche qu'une motivation. En ralit, nous ne pouvons pas nourrir les attentes des autres indfiniment. Tt ou tard, les murs s'effondrent, et la vie commence s'crouler.

L'aptre Paul a crit : " Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas l'amour, je suis un airain qui rsonne, ou une cymbale qui retentit. [...] Quand j'aurais mme toute la foi jusqu' transporter des montagnes, si je n'ai pas l'amour, je ne suis rien " (
1 Corinthiens 13.1,2).

Toutes les oeuvres que vous pouvez considrer comme avantageuses pour mriter la faveur de Dieu ne suffisent pas vous procurer l'amour et l'acceptation qu'il a pour vous. Tandis que Marthe s'affairait prparer un repas, Marie tait assise aux pieds de Jsus, savourant chacune de ses paroles. Selon Jsus, c'est Marie qui manifestait l'amour en action et qui avait choisi la " bonne part " (
Luc 10.38-42 ; 1 Corinthiens 12.31).

Comme
1 Corinthiens 13.8 le dit : " L'amour ne prit jamais ", ce qui est toujours vrai quand Dieu en fait partie. Je prie pour que votre dsir le plus profond soit de vivre chaque jour dans sa misricorde, dans sa grce et, par-dessus tout, dans la richesse de son amour.

L'amour extraordinaire de Dieu, la chose sans laquelle nous ne pouvons vivre

Nous pouvons imaginer le sentiment de panique qui s'empara de la femme. Des bruits de pas lourds de l'autre ct de la porte annonaient l'arrive d'intrus, mme avant qu'ils ne franchissent le seuil de la maison. La femme savait qu'elle tait prise en flagrant dlit. Pourquoi n'avait-elle pas vu cela venir ? Elle ne pouvait plus fuir nulle part.

Elle reconnut instantanment les hommes qui entrrent dans la chambre. Ils venaient du temple et, s'ils russissaient l'inculper, elle ferait face beaucoup plus qu' quelques questions rvlatrices souleves dans une cour civile. En fait, son sort tait scell, moins d'une intervention miraculeuse.

La femme prise en adultre avait vcu sans amour vritable pendant si longtemps qu'elle n'osait plus rver de le trouver un jour. Il est probable qu'elle ait demand misricorde, mais ses ravisseurs resserrrent l'tau. Ils n'allaient pas la librer de si tt, et elle ne s'y attendait pas, sachant qui elle tait. Consciente de son tat de pcheresse, elle avait souvent entendu les autres murmurer des commentaires son sujet.

En ralit, elle avait souvent repass leurs paroles dans son esprit. Elle tait vraiment mprise et dsesprment perdue. Le pch avait captur son coeur et son tre, et il n'tait pas dispos la relcher - ni maintenant ni jamais. Du moins pas avant qu'elle rencontre le Sauveur - le Dieu d'amour et le Dieu qui se proccupe profondment de chacun de nous.

Sans amour : sans espoir

Jean nous dit que Jsus enseignait dans le temple le matin o ce groupe de scribes et de pharisiens sont entrs, accompagns de la femme prise en adultre (
Jean 8.1-11). Au dbut, la scne tait chaotique : il y avait un flot de paroles et des accusations rapides. Puis, livrant leur prisonnire aux pieds du Sauveur, l'un des pharisiens a dit Jsus : " Matre, cette femme a t surprise en flagrant dlit d'adultre " (Jean 8.4).

Le pch isole toujours, nous empchant de jouir de la communion avec Dieu, tout en crant un sentiment insupportable de solitude et de crainte. De plus, il divise notre esprit et change l'objectif de notre coeur. Au lieu de nous tourner vers Dieu, nous recherchons les choses mmes qu'il estime coupables, des choses qui entranent souffrances et peines indicibles.

Personne ne pouvait se sentir plus isol et effray que cette femme. Toutefois, cette exprience de honte extrme et de brisement a fini par mener son salut. Aussi horrible et rpugnante que soit la scne, elle tait porteuse d'espoir et de grce incroyables parce que Jsus tait avec elle. Un seul regard dans les yeux du Sauveur, et elle a ralis que, peu importe ce que lui rservait l'avenir, elle pourrait y faire face.

Les chefs du temple ont recul et attendu la rponse du Seigneur. Ils avaient tous convenu d'un complot, et Jsus le savait. Tous ceux qui taient prsents surveillaient la scne pour voir si Jsus accuserait une personne qui tait de toute vidence coupable ou s'il la librerait.

La revendication des chefs religieux du temple visait piger Jsus, s'il niait son engagement envers la loi de Mose. Mais plutt que de tomber dans leur pige, Jsus a offert la femme exactement ce que chaque coeur humain dsire ardemment recevoir : l'amour et le pardon.

Le but de l'amour de Dieu n'est pas d'approuver notre pch, mais de transformer notre vie par la foi en son Fils. Le Seigneur savait que la loi exigeait la mort de cette femme, mais il ne la condamnerait pas (
Jean 8.11). D'un point de vue humain, elle tait coupable conformment aux accusations, mais du point de vue de Dieu, elle tait une pcheresse qui tait sur le point de devenir une personne sauve par sa grce.

Il a donc lanc une invitation : " Que celui de vous qui est sans pch jette le premier la pierre contre elle " (
Jean 8.7b ). Personne ne s'est avanc. tant pcheurs, les gens prsents avaient besoin de la grce de Dieu pour leur propre vie. Toutefois, aveugls par leur orgueil, ils ne ralisaient pas qu'eux aussi avaient besoin de l'amour et du pardon de Dieu.

Comme ces hommes, vous pensez peut-tre que vous avez vcu toute votre vie sans vous engager dans un pch de cette nature. Cependant, tous les pchs blessent le coeur de Dieu. Une remarque dsobligeante, une pense orgueilleuse, une parole de colre lance la hte, un esprit amer et rempli de ressentiment sont tous aussi mortels que le pch que cette femme a commis. Pourquoi ? Parce que n'importe quel pch nous empche de connatre le bonheur de communier avec Dieu. Il nous drobe la paix intrieure, le contentement et la joie que Dieu offre tous ceux qui viennent lui. Le pch cre galement de la division entre nous et ceux que nous aimons.

Mme si Jsus tait attrist par la faon dont cette femme est venue vers lui, il a vu le potentiel de sa vie. C'est ainsi qu'il nous regarde. Peu importe la gravit de notre pch, Dieu n'a pas honte de nous offrir le plus grand cadeau que nous puissions recevoir : son amour ternel, qui dpasse largement les pires pchs que nous puissions commettre.

Notre Pre cleste nous aime, mme si nous ne ralisons pas parfaitement son plan et son but. Son Esprit nous convainc de pch (
Jean 16.7,8), et son amour infini nous ramne l o il veut que nous soyons (2 Corinthiens 5.14). Ne soyez jamais effray d'aller son trne de grce et de misricorde. Puisque vous avez pch, vous devez savoir que vous avez un Sauveur qui vous aime d'un amour ternel. Et il n'existe aucun amour plus grand que le sien.

Cependant, beaucoup de gens n'ont jamais ouvert leur coeur au Sauveur ou la possibilit qu'il les aime, mme si leur vie a t crible de pchs. Ils luttent toute leur vie contre des sentiments de culpabilit et de honte. Nous pouvons dire par la faon dont cette femme a rpondu Jsus qu'elle tait maintenant prte abandonner son ancienne manire de vivre. Quand le Sauveur lui a demand s'il restait quelqu'un pour l'accuser, elle a rpondu : " Non, Seigneur " (
Jean 8.11). Elle s'est adresse lui comme son Seigneur et Matre.

Le but de l'amour de Dieu

Il y a des gens qui passent toute leur vie chercher l'amour, sans jamais le connatre parce qu'ils n'ont pas ralis qu'il a toujours t disponible. Souvent, Dieu permet aux consquences de notre pch de nous rattraper pour obtenir notre attention et nous amener un point de confession, o nous implorons son pardon.

Vous n'avez pas passer un autre jour, une autre heure, ni mme une autre minute vivre sans amour. Ds que vous levez les yeux vers Dieu et confessez votre pch, il vous pardonne. Le Seigneur vous sauvera et transformera votre vie, tout en vous donnant un espoir qui ne disparatra jamais. En fait, personne ne vous aimera jamais plus que lui.

L'amour de Dieu est ternel. Longtemps avant votre naissance, le Seigneur avait dj dtermin de vous aimer. Aucun pch n'est trop grand pour l'empcher de vous aimer.

Son amour atteint les perdus et ceux qui souffrent et qui sont seuls dans leurs pchs. Dieu nous poursuit d'un amour ternel. Il connat les moments o nous luttons avec la tentation et la solitude laquelle nous faisons face par suite de nos actions. Quand nous l'implorons, il entend nos prires et rpond notre appel l'aide (
Psaume 107.13 ; 1 Jean 1.9).

L'amour divin ne nous condamne pas. Jsus a dit qu'il est venu sur la terre pour sauver ceux qui taient perdus. Nous sommes librs de l'esclavage du pch quand nous le suivons et apprenons vivre selon ses principes (
Romains 8.1 ; Jean 15).

L'amour de Dieu est incomprhensible. Il n'a ni commencement ni fin, et il dpasse tout ce que nous pouvons imaginer. Il est plus grand que notre plus grand pch. Peu importe o nous sommes alls ou ce que nous avons fait dans le pass, son amour envers nous reste constant, engag et sans rserve.

Son amour ne change jamais. Il est le mme hier, aujourd'hui et ternellement. Dieu n'attend pas que nous rectifiions notre vie avant de nous aimer ; il a prouv son amour mme lorsque nous tions perdus dans le pch (
Romains 5.8).

L'amour du Seigneur nous couvre. Aprs qu'Adam et ve eurent pch et furent bannis du jardin d'den, Dieu leur a fabriqu des habits de peaux d'animaux (
Gense 3.21). C'tait la premire fois que du sang tait vers pour expier le pch. La dernire expiation a eu lieu sur la croix du Calvaire.

Dieu nous aime sans restriction. Il n'y a aucune limite l'amour divin. Si Dieu nous avait aims en fonction de nos oeuvres ou de notre conduite, son amour serait alors conditionnel, mais ce n'est pas le cas. L'amour de Dieu est inconditionnel et indfinissable.

L'amour de Dieu est sacrificiel. Jsus est mort pour vos pchs : chacun d'eux, y compris les fautes que vous avez commises il y a plusieurs annes et celles que vous commettrez dans l'avenir. Le but de son amour n'est pas d'approuver votre pch, mais plutt de changer votre faon de vivre. Il ne tient jamais compte du nombre de fois que vous avez chou. Il veut que vous appreniez l'aimer tellement que vous voudrez abandonner le pch et le suivre par amour et en vivant dans la saintet. C'est l'invitation qu'il vous lance.

C'est la mme qu'il a lance la femme qui a t prise en adultre : " Je ne te condamne pas non plus ; va, et ne pche plus " (
Jean 8.11).


Auteur : M. Charles F. Stanley

ABANDON COMPLETE ET CONSECRATION A DIEU

  Rien ne peut introduire la gloire de Dieu dans la vie de Ses enfants, aussi bien que leur abandon total au Seigneur. C'est le moyen par excellence pour obtenir tout ce que Dieu veut nous donner. C'est le chemin pour parvenir la sanctification, la gurison et au baptme de l'Esprit, pour recevoir la puissance de prcher l'vangile et pour imposer les mains aux malades, afin qu'ils gurissent.

          La voie par laquelle le feu divin pntre dans une me passe par un abandon plus profond que nos paroles ne sauraient le dire. Ne vous contentez pas de la grce qui vous a t faite, mais plongez-vous en Dieu. Si vous n'arrivez pas la sanctification, si vous n'obtenez pas votre gurison ni votre baptme de l'Esprit, alors livrez-vous plus profondment Dieu, jusqu' parvenir un abandon qui soit fond sur le roc. Ces mots ne renferment rien que Dieu ne tienne notre disposition ou qu'Il nous refuserait. Mais c'est nous de le dsirer srieusement, de creuser jusqu'au fond, et d'obtenir un cur parfaitement honnte aux yeux de Dieu. Il existe des hauteurs et des profondeurs de conscration que nous n'avons pas encore atteintes. Si vous cherchez la gurison pour votre corps, abaissez-vous devant votre Dieu et vous l'obtiendrez, ds qu'Il aura atteint son but en vous.

          Peut-tre a-t-on dj pri pour vous? Cependant, si vous n'avez pas t guri, c'est probablement parce que Dieu vous demande une conscration plus profonde. Demeurez dans la prire et luttez avec Dieu, comme vous le faites pour votre salut, votre sanctification et votre baptme de l'Esprit. Cette condition tant requise, vous obtiendrez votre gurison.

          Ils sont nombreux ceux qui comptent sur les prires des autres. Mais si vous vous attendez ce que d'autres luttent pour vous, vous n'atteindrez pas le but; c'est vous-mmes qui devez persvrer dans la prire. J'ai lu ce tmoignage: "Ma sant tait ruine. Je n'avais plus que la peau sur les os, lorsque Dieu, le Tout-Puissant, m'a guri. Je n'ai pas recouvr la sant par une simple prire de la foi, mais aprs avoir dpos ma vie aux pieds de Jsus et Lui avoir livr jusqu' la plus petite parcelle de force qui me restait. Lorsque j'avais tout consacr au Seigneur, la gurison pour mon corps souffrant et dlabr est venue. Et je vais la conserver, car j'ai fait une alliance avec le Dieu Tout-Puissant: J'ai promis de Lui consacrer ma vie, s'Il me redonne la Sant" Nombreux sont ceux qui font de tels vux, mais qui ensuite ne tiennent pas parole. Sachez que si vous faites une alliance avec Dieu pour Lui consacrer votre vie, il ne faut pas la rompre, sinon la maladie revient.

          Il faut galement passer par un abandon complet pour livrer son propre Moi la mort. Bien que sauvs, sanctifis et baptiss du Saint-Esprit, il vous reste encore une vie du Moi, la propre volont, qui doit tre rprime, brise et assujettie. C'est en ce sens que Paul crit :  Je traite durement mon corps et je le tiens assujetti  (1 Cor. 9:27);  Chaque jour je suis expos la mort  (1 Cor. 15:31). Si donc le grand aptre Paul a du assujettir son corps, combien plus forte raison ne devrions-nous pas le faire galement, et anantir le propre Moi, afin de parvenir la premire rsurrection ! Notre me sanctifie, dont le propre Moi a t rellement livr la mort, sera affranchie de la colre et de l'impatience. Il n'y aura plus d'irritation si tout ne va pas selon nos dsirs. Nous ne rendrons plus la pareille celui qui nous offense, mais nous dirons avec le crucifi:  Pre, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font .

          Cependant, mme ceux qui ont pris leur dcision pour une sanctification totale, et qui en ont dj atteint un degr lev, dcouvrent qu'ils ont encore une propre volont, leur propre Moi. Pour l'empcher de rgner nouveau, il doit tre ananti et tenu dans une soumission permanente, en sorte que Dieu puisse exercer, jour par jour, sa parfaite souverainet dans leur vie. Telle est 1'oeuvre que la grce opre en profondeur; elle doit progresser tant que nous demeurons dans ce corps. Il est un abandon profond auquel ne parviennent que peu de chrtiens. Lorsque toutes les choses extrieures, amis, possessions, foyer et proches parents ont t remis au Seigneur, il reste faire un abandon plus profond; Dieu attend de chacun qu'il le fasse. Sa profondeur est telle que les mots nous manquent pour l'exprimer. Il ne s'agit pas de nos familles, maisons et proprits, car elles sont l'objet d'un abandon extrieur. Et mme celui-ci, peu de chrtiens le ralisent. La preuve en est, que, si Dieu met la main sur ces choses, avant d'obtenir la victoire, ils doivent d'abord se vaincre eux-mmes pour les Lui livrer. L'abandon total a lieu entre notre me et notre Dieu. Il se fait dans la prire secrte, en tombant sur sa face devant le Seigneur, luttant avec Dieu, jusqu' ce que nous soyons amens Lui livrer, sans rserve, le fond mme de notre pense et de nos dsirs. Nous serons alors arrivs au point o nous ne souhaitons et ne demandons plus autre chose que de plaire et d'obir au Seigneur.

          Ainsi, nous sommes entirement disponibles pour Dieu et spars de tout ce qu'Il ne peut agrer. Les opinions humaines - les ntres et celles d'autrui - ne nous influencent plus, car nous voulons vivre uniquement selon la volont de notre Seigneur. Une pareille conscration est la voie pour obtenir la puissance. Toutes les fois que par la prire nous nous prsentons devant le Seigneur, dans l'attente d'une effusion particulire sur une activit, ou d'une puissance particulire pour gurir les malades, il nous faut commencer par nous consacrer nous-mmes Dieu, prts accepter de porter tout fardeau - mme le plus lourd - dont Il pourrait nous charger, si tel tait son bon plaisir.

          On objectera peut-tre qu'il ne faut pas demander des preuves difficiles qui, de toute faon, ne nous manqueront gure. Nanmoins, si nous venons Dieu avec des requtes particulires, prions-Le d'allumer dans notre vie le feu de l'preuve. Nous recevrons le feu, mais galement la bndiction. Il permettra que notre me connaisse la perscution et l'opposition. Laissons-les venir et soyons fermes. Dieu veut avoir un peuple qui ne craigne pas les preuves - fussent-elles les plus dures - un peuple purifi, blanchi et prouv. Nous sommes appels souffrir avec Lui si nous voulons rgner avec Lui. Dieu cherche des martyrs vritables, des hommes et des femmes qui sont dcids rester fermes et porter l'opprobre de l'vangile. Jsus nous prpare pour que nous soyons en tat de rgner avec Lui dans la gloire.  Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu  - galement les preuves de la fournaise !

          Dieu nous demande de renouveler nos conscrations en approfondissant celles que nous avons pu faire, il y a peut-tre un an. Nous dcouvrirons qu'il nous faut nouveau tomber genoux pour consacrer plus profondment ce qui l'a dj t prcdemment. Dieu veut que nous nous dtachions de toute chose, et que nous coupions tout lien qui pourrait nous retenir. Devant une preuve difficile, tenons ferme et approfondissons notre conscration. Maintenons tout sur l'autel. Si nous dsirons obtenir ce que Dieu a de meilleur pour nous, il faut y mettre le prix, Jsus a souffert avant d'tre glorifi; nous devons prendre le mme chemin que Lui. A moins de souffrir avec Lui, nous n'aurons point de part Son Corps glorifi.

          L'criture dit que l'preuve de notre foi est plus prcieuse que l'or prissable (1 Pi 1:7). L'or doit passer au creuset pour tre fondu. La fournaise chauffe jusqu'au point o le fondeur y voit sa propre figure. En vous et en moi, Jsus-Christ allume un feu jusqu'au moment o, ses yeux abaisss sur nous, Il verra Sa stature. Ainsi, Il aura un peuple qui est purifi, blanchi et prouv. Job a dit : " Il sait nanmoins quelle voie j'ai suivie; et s'Il m'prouvait, je sortirais pur comme l'or  (Job 23:10). Il sera galement ncessaire que le ciseau nous soit appliqu, a et l, tant que nous ne sommes pas en tat de trouver notre place dans le Temple de la Nouvelle Jrusalem. Souvenons-nous que, " lorsqu'on btit le Temple, on se servit de pierres toutes tailles, et ni marteau ni hache, ni aucun instrument de fer ne furent entendus dans la maison pendant qu'on la construisait " (1 Rois 6:7). Jsus-Christ prpare les matriaux pour la Nouvelle Jrusalem qui descendra du ciel et, si nous voulons tre des pierres vivantes dans le Saint Temple, nous devons d'abord nous soumettre au ciseau.




Blogs de même catégorie





BLOGGEZ ©2018 - Chenil des lavandes carnoux - Search All of Craigslist - Craigslist cars - Jobs near me