créer un blog
spiritualite--etres de lumiere

Description :



Naissance ou Mort ?

Naissance ou mort ?

arrivée ou départ ? Plongeon ou envol ?

recommencement sans fin du mental, de l'esprit et du corps
pour que le Soi réalise en eux Mon Etre suprême et Mon Devenir
car tout est venu de Moi
et tout retournera à Moi
le Créateur de l'Univers
le Père et la Mère de l'Univers
(Maitreya - mantra)

On dit qu'il existe un tunnel obscur
Baigné de lumière infinie,
On le nomme : "Temps".
Lorsqu'un être humain entre dans ce tunnel,
On appelle cela : "Naître".
Lorsqu'un humain marche dans ce tunnel,
On appelle cela : "Vivre".
Lorsqu'un humain sort de ce tunnel,
On appelle cela : "Mourir"
Ne considérer que le tunnel obscur,
Cela s'appelle : "Illusion".
Voir que la lumière est autour du tunnel,
Cela s'appelle : "Foi".
Voir la lumière dans le tunnel,
Cela s'appelle : "Amour".
Voir la lumière à travers le tunnel,
Cela s'appelle : "Sagesse".
Eclairer le tunnel de sa propre lumière,
Cela s'appelle : "Sainteté".
(anonyme)

et la vie ? qu'est-ce ?

un hologramme ? une projection ? une extension ?


la perception fait la projection (un Cours en miracles)

dérouler le fil

du cycle sans fin de la vie

si vous vous attachez aux pas des autres au lieu d'être vous-même, vous perdez votre étincelle ;
vous ne pouvez plus refléter la lumière de l'individualité.
Sans cette lumière, aucun progrès n'est possible dans la vie.
Par contre, lorsque vous faites l'expérience du Soi intérieur et que vous commencez à reconnaître que vous êtes une entité immortelle, vous apprenez à utiliser ces temples du Seigneur de manière créative, en toute conscience.

(Maitreya - enseignements)

et apporter la lumière sur Terre

comme des plantes peuvent modifier le Ph d'un sol et lui redonner vie en le décontaminant, en apportant la lumière sur Terre nous contribuons au changement de conscience planétaire pour guérir Gaîa

et permettre

Et permettre aux Etres de lumière d'intervenir à travers nous en déversant leur énergie céleste.

Ton travail est de créer le nouveau ciel et la nouvelle terre. Donc, ne t'attarde pas sur les troubles et les tribulations, sur la maladie et la souffrance, sur les guerres et les conflits dans le monde. Ne te laisse pas contaminer, car dans ce cas, tu procèderas de la maladie et non de la guérison.
En élevant ta conscience, tu t'immunises contre le trouble dans le monde. Tu peux vivre et travailler alors qu'il est tout autour de toi, et pourtant, il ne pourra ni te toucher, ni t'affecter d'aucune manière.
Qu'il n'existe aucune crainte en toi alors que tu regardes la situation du monde empirer. Ne désespère jamais. Simplement, tiens bon dans la foi, laisse ton esprit reposer en Moi, et sache que tout est très, très bien.


Laisse le pouvoir de l'Esprit couler en toi et à travers toi. Ouvre-toi à ce pouvoir infini, et rends-toi compte que son vrai secret réside dans le fait de rester en contact étroit avec Moi, de puiser à la source infinie, éternelle. Il est toujours là afin qu'y puisent toutes les âmes qui sont prêtent à l'utiliser de la bonne manière pour le bénéfice du tout. Tu dois être prêt ; tu dois demander avant de pouvoir recevoir. Cela ne te sera pas imposé avant que tu ne soit préparé.

Peux-tu croire qu'avec Moi tout est possible ?
Acceptes-tu cela comme un fait, ou laisses-tu encore des doutes et des peurs gâcher la perfection de ta vie ?

Il y a un rythme parfait dans toute vie, et lorsque tu t'y accordes, tu coules avec elle sans aucun effort et tu y trouves joie et élévation. Alors pourquoi ne pas te mettre au diapason, t'accorder et jouir complètement de la vie ?
(la petite voix - méditations quotidiennes - Eileen Caddy)

Ithaque

Une magnifique allégorie sur ce qu'est la vie, ce qu'est ce fabuleux "voyage" de Constantin Cavafis (poète grec né à Alexandrie d'Egypte le 29 avril 1863. Il est mort dans la même ville, en 1933, le jour même de son 70e anniversaire) (tiré de "ZAHIR*" de Paolo Coelho).

"Quand tu prendras le chemin d'Ithaque

Souhaite que ta route soit longue

Pleine d'aventures, riche d'enseignements.


Ne crains pas les Lestrygons et les Cyclopes, ni la colère de Poséïdon,

Jamais tu ne les trouveras sur ton chemin

Si ta pensée reste élevée, si l'émotion habite ton corps et ton esprit.


Les Lestrygons et les Cyclopes

Tu ne les rencontreras pas, ni la fureur de Poséïdon

Si tu ne les transportes pas dans ton âme

Si ton âme ne les fait pas surgir devant toi.


Je te souhaite que la route soit longue,

Que nombreux soient les matins d'été

Que le plaisir de découvrir des ports inconnus

T'apporte une joie nouvelle :

Va visiter les comptoirs phéniciens

Où tu trouveras des marchandises délicieuses.

Visite les villes égyptiennes

Et instruis-toi auprès de ceux qui ont tant de choses à t'enseigner.


Garde toujours Ithaque présente à ton esprit.

Y parvenir est ta destination finale.


Mais ne te hâte pas :

Mieux vaux prolonger ton voyage pendant des années

Et n'aborder dans l'Ile que riche de ce que tu auras appris en chemin.


N'attends pas d'Ithaque d'autres bienfaits.


Ithaque t'a offert un beau voyage

Sans elle, tu n'aurais jamais pris la route

Elle t'a tout donné, elle n'a rien de plus à t'apporter.


Et même, si à la fin, tu trouves qu'elle est pauvre

Ithaque ne t'a pas trompé

Car tu es devenu un sage, tu as vécu intensément

Et c'est cela que signifie Ithaque."

 

*zahir : "selon l'écrivain Jorge Luis Borges, l'idée du Zahir vient de la tradition islamique et l'on estime qu'il est apparu vers le XVIIIè siècle. Zahir, en arabe, veut dire visible, présent, qui ne peut pas passer inaperçu. Un objet ou un être qui, une fois que nous l'avons rencontré, finit par occuper peu à peu toutes nos pensées, au point de nous ne parvenons plus à nous concentrer sur rien. Il peut signifier la sainteté ou la folie"

 




Blogs de même catégorie






BLOGGEZ ©2013 - Chenil des lavandes carnoux - craigslist search