créer un blog
Opinions sur la voyance et le bien etre

Description :

Voyance, bien etre, que de préocupations. Je tente de faire le point au travers de mon blog



L'approche séculière de la santé

L’approche séculière de la santé met surtout l’accent sur le corps et peut nous amener à accepter des thérapies dangereuses pour notre âme et notre esprit.

L’approche biblique considère l’homme comme un tout indissociable: corps,âme, esprit. La santé spirituelle est primordiale et a des conséquences sur la santé du corps et de l’âme (Prov.3, 8).Nous ne devons pas rechercher la santé du corps à n’importe quel prix (II Cor. 4,16).

Sources provenant de ce site dédié à la voyance et à la voyance par téléphone

Faut-il accepter la non guerison?

Au début de cet article, il a été fait mention de la recherche de la guérison à n’importe quel prix. Existe-t-il, dans une approche biblique de la santé, une limite à la recherche de la guérison?

Y a-t-il un moment où l’on doit accepter l’absence de guérison?

La recherche effrénée de la guérison se fait souvent lors de maladies physiques (chroniques ou incurables), ou psychosomatiques, pour lesquelles la médecine s’est révélée impuissante.

Pour définir l’attitude biblique à adopter dans ces situations,il faut comprendre la place de la maladie ou de la souffrance dans la vie chrétienne, et l’origine de la guérison.

La Bible est riche d’enseignements au sujet de la souffrance:

- sous différentes formes (la maladie en est une), elle est une réalité pour ceux qui aiment Dieu comme pour les autres (histoire de Job).

- Elle ne faisait pas partie du plan originel de Dieu, mais elle est entrée dans le monde à cause de la chute (Ro.5, 12).

- Dieu n’a jamais promis de l’enlever systématiquement, mais Il la remplit de sa présence ( Ps. 23, 4).

- Il est celui qui donne la force d’y faire face lorsqu’il n’y a pas de guérison (exemple de Paul, II Cor. 12, 9 ).

- Au travers de la souffrance, Dieu nous parle et veut nous attirer plus près de Lui.

Cette analyse succincte nous permet de réaliser que la souffrance est une école pour notre croissance. En tant que chrétiens,nous ne devons pas systématiquement la rejeter.

D’un autre côté, il faut faire preuve de bon sens et éliminer les facteurs qui occasionnent des souffrances.

En l’absence de guérison, la seule alternative du chrétien est-elle l’acceptation passive ou la résignation? Dieu ne veut pas un peuple résigné, mais un peuple recherchant activement sa volonté et désireux de la vivre même si cela signifie maladie ou souffrance.

Quels sont, en accord avec la volonté de Dieu, les moyens de guérison acceptables?

L’enseignement biblique n’est pas opposé à l’utilisation des moyens thérapeutiques mis à notre disposition: médicaments et médecins (figues appliquées sur la plaie d’Ezéchiel; Jésus considère comme normal pour le peuple de consulter les médecins en cas de maladie).

Une des méthodes utilisées par Dieu pour guérir est le recours à une puissance extraordinaire.

 Le miracle est une intervention qui bouscule l’ordre établi dans la création (guérison de la lèpre de Naaman,résurrection de Lazare...).Son origine a besoin d’être testée.Vient-il du Royaume de Dieu?

Si une personne est impliquée: a-t-elle une relation vivante avec Dieu reposant sur la pierre angulaire, Jésus-Christ mort à la croix et ressuscité? Il existe des puissances de guérison miraculeuses utilisées sans l’autorité de Dieu et venant du monde occulte.

L’ouverture à ces puissances est dangereuse.L’état physique peut s’améliorer, mais quelles sont les conséquences au niveau psychologique (angoisse,dépression...) et au niveau spirituel (difficultés à maintenir notre relation avec Dieu)? Nous devons être vigilants sur la nature des médecines que nous utilisons, user de discernement et ne pas nous laisser abuser par une pseudo-ressemblance avec l’approche biblique.

Le risque est de payer très cher au niveau psychique et spirituel une amélioration physique.

Sources provenant de ce site de voyance en direct

Définition de la santé selon la Bible

Qu’enseigne la Bible au sujet de l’être humain et de ses besoins? Quelle est sa définition de la santé?

Dans Genèse 1, 26-27, nous voyons que Dieu créa l’homme à son image.Dans Genèse 2, 7, nous lisons que «l’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, Il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant».

Dans certaines versions, l’expression «être vivant» est traduite par «âme vivante». Dieu créa l’homme avec un corps et une âme.

Dans le Nouveau Testament, certains passages introduisent une nouvelle composante de l’être humain faisant référence à ses besoins spirituels: l’esprit (I Thess. 5, 23;Héb.4, 12).

En accord avec l’enseignement biblique, l’être humain est aussi un être de relations qui a besoin de vivre en harmonie avec Dieu, son entourage et lui-même.«Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta pensée.

C’est le premier et le plus grand des commandements et voici le second qui lui est semblable, tu aimeras ton prochain comme toi-même» (Mat. 22, 37-39).

L’être humain est un tout indissociable,un être relationnel constitué de trois dimensions agissant les unes sur les autres:physique, psychologique et spirituelle. Dans l’Ancien  testament, la santé est en relation avec le mot «shalom», qui signifie paix, bien-être.

Ce mot hébreu contient différentes notions: être sain, en sécurité, paisible, vivre en harmonie avec Dieu, les autres et la création.

Dans le Nouveau Testament, on trouve le mot «sòzò», qui signifie surtout «être sauvé d’un danger physique, de la souffrance» (Mat. 8, 25;Marc 13, 20), de la maladie (Luc 8, 48; Jacq. 5, 15). Il englobe aussi le salut spirituel éternel accordé par Dieu à ceux qui croient en Jésus-Christ ( Act. 2, 47;Ro.8, 24).

L’approche biblique de la santé est globale. Elle comprend la santé du corps, de l’âme et de l’esprit. Elle repose sur une pierre angulaire qui est le salut en Jésus-Christ. Ce salut se définit par un coeur transformé,réconcilié avec Dieu, et par l’obéissance à sa Parole.La restauration de la relation avec Dieu va entraîner un changement de style de vie à l’origine de guérisons au niveau physique, psychique et spirituel.

La médecine actuelle humaniste peut déclarer quelqu’un en bonne santé sur le plan physiologique, mais si d’un point de vue spirituel cette personne n’a pas fait la paix avec Dieu, elle n’est pas en bonne santé. En tant que chrétiens,nous sommes souvent influencés par la conception séculière de la médecine et nous limitons notre approche de la santé à son aspect physiologique.

Cela ne signifie pas que nous ne devons pas aller chez le médecin, mais nous devons rester conscients du fait que cette médecine traite surtout le corps. Cette approche réductrice ne nous permettra peut-être pas de guérir, surtout si notre maladie est d’origine spirituelle ou psychologique.

Sources provenant de ce site de voyance téléphone

Comment définir la santé

Notre définition varie en fonction de notre système de valeurs et de la discipline dans laquelle nous travaillons (médecine, éthique, sciences sociales...).

Dans la médecine actuelle, influencée par l’humanisme athéiste, il est plus facile de définir la maladie que la santé.

Dans cette approche, l’être humain est réduit à sa dimension organique, et la santé définie par la fonction biologique.

Celle-ci est évaluée par différents paramètres (signes vitaux, présence de produits chimiques dans le sang, analyse de l’activité électrique de certains organes) dont la normalité est à définir.

Cette approche est limitée, parce que l’être humain ne peut pas être réduit à son fonctionnement biologique.

Il possède des émotions, une intelligence, qui peuvent aussi être malades; leur négligence est à l’origine du développement des médecines alternatives.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a défini la santé de la manière suivante: «C’est un état de complet bien-être physique,mental et social, qui ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.»

Cette approche élargit la notion biologique de santé, puisqu’elle inclut les composantes psychologiques et sociales de l’être humain. Tout acte humain devient un acte de la personne dans sa globalité, impliquant les dimensions biologiques (corps et organes),émotionnelles, intellectuelles et la capacité de s’adapter,de créer ou d’innover.

Ces dernières fonctions sont liées à l’âme de la personne. La définition de la santé par l’OMS présente une ambiguïté: quelle est la signification du mot «complet»? Par rapport à qui et à quoi cet état de «complet bien-être» se définit-il?

Sources provenant de ce sentre de formation à la survie

La santé

Avec l’évolution considérable de la connaissance médicale et le changement de philosophie de nos sociétés vis-à-vis de la maladie et de la souffrance, la santé est devenue un droit réclamé par de nombreuses personnes.

Ce droit à la santé comporte le droit de ne pas tomber malade et le droit d’être guéri en toutes circonstances.

Aujourd’hui,la souffrance est rejetée à n’importe quel prix et la guérison  recherchée à n’importe quel coût.

Tout en rendant grâce à Dieu pour tous les moyens mis à notre disposition pour juguler la souffrance et la maladie, il est utopique de  penser que dans notre monde touché par la chute, nous pouvons l’éradiquer complètement.

En cette fin de millénaire, nous continuons à mourir et à être malades.

Sources en provenance de ce site de formation d'expert mentaliste




Blogs de même catégorie





BLOGGEZ ©2018 - Chenil des lavandes carnoux - Search All of Craigslist - Craigslist cars - Jobs near me